January 11, 2018 / 6:24 AM / 10 months ago

Le réchauffement climatique augmentera le risque de crues

ROME (Thomson Reuters Foundation) - Des millions de personnes supplémentaires à travers le monde risquent d’être sous la menace de rivières en crue au cours des 20 prochaines années étant donné que le réchauffement climatique augmente la probabilité de violentes précipitations, ont dit mercredi des scientifiques.

Une rue inondée de Bandung en Indonésie. Des millions de personnes supplémentaires à travers le monde risquent d'être sous la menace de rivières en crue au cours des 20 prochaines années étant donné que le réchauffement climatique augmente la probabilité de violentes précipitations, ont dit mercredi des scientifiques. /Photo prise le 17 novembre 2017/REUTERS/Novrian Arbi

En Asie, le nombre de personnes exposées au risque de crues va plus que doubler à 156 millions, contre 70 millions actuellement, l’Inde, la Chine et l’Indonésie étant les pays susceptibles d’être les plus affectés, selon une étude publiée par l’Institut de recherche Potsdam sur les effets du changement climatique.

En Amérique du Sud, ce nombre va également doubler, à 12 millions tandis qu’en Afrique les personnes exposées aux risques de crues devraient passer de 25 millions aujourd’hui à 34 millions, ajoutent les chercheurs.

Ils ajoutent toutefois que ces chiffres devraient être inférieurs à la réalité, puisqu’ils ne prennent en compte ni l’accroissement de la population ni la possible augmentation du nombre d’habitants dans des zones à risque.

Les Etats-Unis et l’Europe devront également consacrer des investissements importants à des systèmes de protection contre des crues, tels que l’amélioration des digues, de la gestion des rivières et des normes de construction.

Afin de prévenir une hausse du nombre de personnes exposées aux risques de crues, il faudra également encourager les personnes à déménager.

“Plus de la moitié des Etats-Unis devra au moins doubler son niveau de protection au cours des deux prochaines décennies pour éviter une hausse dramatique des risques liés aux rivières en crue”, note Sven Willner, chercheur au sein de l’institut Potsdam.

Le réchauffement climatique exacerbe le risque de crues étant donné que la quantité de pluie qui peut tomber pendant des précipitations extrêmes “augmente de manière exponentielle” avec la hausse des températures, a dit pour sa part Anders Levermann, également chercheur au sein de l’institut.

Les températures mondiales sont déjà supérieur d’un degré Celsius à ce qu’elle étaient avant l’ère industrielle et elles devraient continuer à augmenter.

Malgré l’engagement pris en 2015 par les Etats de limiter à “bien moins” de 2% le réchauffement climatique, le monde semble à ce stade parti pour un réchauffement de plus de 3%, ce qui devrait entraîner bien plus de phénomènes météorologiques extrêmes.

Même si des crues semblent moins spectaculaires que des ouragans et des cyclones, elles peuvent provoquer des dégâts très importants.

L’an dernier, le Pérou a connu ses plus importants débordements de rivière depuis des décennies à la suite de pluies diluviennes, avec 62 morts à la clef et des dégâts estimés à neuf milliards de dollars (7,5 milliards d’euros).

L’Asie du Sud-Est a subi ses plus graves inondations liées à la mousson en dix ans, un phénomène qui a fait plus de 1.400 morts.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below