December 18, 2017 / 6:03 PM / a year ago

Le maire apparenté FN de Béziers privé de crèche

Robert Ménard, le maire de Béziers (Hérault) soutenu par le Front national, a protesté lundi contre l'interdiction de la crèche de Noël installée dans l'Hôtel de Ville, prononcée par la justice sur plainte du préfet de la région. /Photo d'archives/REUTERS/Jean-Paul Pelissier

PARIS (Reuters) - Robert Ménard, le maire de Béziers (Hérault) soutenu par le Front national, a protesté lundi contre l’interdiction de la crèche de Noël installée dans l’Hôtel de Ville, prononcée par la justice sur plainte du préfet de la région.

“La décision du tribunal administratif de Montpellier est tombée ce lundi 18 décembre. Une décision aberrante contre laquelle la Ville de Béziers se réserve le droit de faire appel”, peut-on lire dans un communiqué.

“Il ne s’agit plus là de quelques associations ‘laïcardes’ bien décidées à faire la peau à nos santons, comme ce fut le cas en 2014 ou 2016. Non, cette fois c’est bien l’État qui, seul, via son représentant dans l’Hérault, fait retirer la crèche. C’est une “première”, dont la portée symbolique – et historique – n’a pas fini de nous abasourdir.”

La ville précise qu’elle déplacera la crèche de façon “bien visible” dans le hall d’un hôtel.

Le chef du parti Les Républicains (LR), Laurent Wauquiez, qui avait installé, début décembre, une crèche dans le hall du siège de la région Auvergne-Rhône-Alpes avait contourné le problème en dévoilant une grande exposition de santons dans les lieux.

Caroline Pailliez, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below