December 8, 2017 / 8:06 PM / 10 months ago

Abou Dhabi achète le "Salvator Mundi" de Léonard de Vinci

WASHINGTON (Reuters) - Christie’s a annoncé vendredi que le ministère de la Culture et du Tourisme d’Abou Dhabi s’était porté acquéreur du “Salvator Mundi” de Léonard de Vinci vendu aux enchères pour la somme record de 450,3 millions de dollars (382 millions d’euros) le mois dernier.

Christie's a annoncé vendredi que le ministère de la Culture et du Tourisme d'Abou Dhabi s'était porté acquéreur du "Salvator Mundi" de Léonard de Vinci vendu aux enchères pour la somme record de 450,3 millions de dollars (382 millions d'euros) le mois dernier. /Photo prise le 10 octobre 2017/REUTERS/Christie’s New York

Le Wall Street Journal avait rapporté auparavant que l’acheteur de ce portrait du Christ devenu le tableau le plus cher du monde avait été identifié comme étant le prince héritier saoudien Mohamed ben Salman, via un autre prince saoudien ayant joué les intermédiaires, Bader ben Adboullah al Saoud. Ryad a démenti l’information.

“Christie’s peut confirmer que le ministère de la Culture et du Tourisme d’Abou Dhabi se porte acquéreur du ‘Salvator Mundi’ de Léonard de Vinci”, a déclaré Christie’s dans un communiqué.

“Nous sommes ravis de voir que ce tableau remarquable sera exposé au public au Louvre Abou Dhabi”, a ajouté la société.

Les enchères ont donné lieu à une longue bataille d’une vingtaine de minutes le 15 novembre à New York et ont été remportées au téléphone par un acheteur anonyme.

Un document daté du 12 novembre que Reuters a pu consulter montre que le prince Bader ben Adboullah al Saoud a été autorisé à en faire l’acquisition au nom du ministère de la Culture d’Abou Dhabi.

Le document remercie le prince d’avoir “accepté de participer aux enchères en tant qu’agent anonyme pour et au nom du ministère de la Culture et du Tourisme d’Abou Dhabi”.

La lettre autorise le prince à enchérir jusqu’à 500 millions de dollars.

Un responsable du gouvernement des Emirats arabes unis a confirmé que la peinture appartenait au gouvernement d’Abou Dhabi et serait exposée au Louvre Abou Dhabi, inauguré le 8 novembre dernier par le président français Emmanuel Macron.

“Nous le possédons”, a-t-il dit.

“Contrairement aux informations parues dans les médias, le prince héritier Mohamed ben Salman n’a pas acheté cette oeuvre d’art”, a de son côté déclaré un responsable saoudien à Ryad.

“Mais oui, son Altesse royale et son altesse le prince Bader al Saoud sont de bons amis”, a-t-il ajouté.

“Salvator Mundi” (Le sauveur du monde), qui ne valait que 126 dollars lors d’un vente réalisée il y a près de 60 ans, est un portrait restauré, vieux de plus de cinq siècles.

Selon des informations de presse, c’est le milliardaire russe Dimitri Ribolovlev qui a vendu le tableau après l’avoir acheté pour 127,5 millions de dollars lors d’une vente privée en 2013.

Yara Bayoumy; Jean-Stéphane Brosse pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below