December 4, 2017 / 8:02 PM / 8 months ago

Terrorisme et économie, priorités de Macron en Algérie et au Qatar

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron se rendra mercredi en Algérie et jeudi au Qatar, complétant l’éventail de ses visites en Afrique du Nord et au Moyen-Orient avec comme priorités la lutte contre le terrorisme et les relations économiques.

Emmanuel Macron se rendra mercredi en Algérie et jeudi au Qatar, complétant l'éventail de ses visites en Afrique du Nord et au Moyen-Orient avec comme priorités la lutte contre le terrorisme et les relations économiques. /Photo prise le 30 novembre 2017/REUTERS/Philippe Wojazer

L’Elysée espère mais refuse de confirmer la conclusion d’importants accords au Qatar, les commandes de douze avions de combat Rafale (Dassault) et de centaines de véhicules blindés étant évoquées, tout comme le contrat du métro de Doha.

“Le point de maturité est proche”, précise-t-on.

En Algérie, la dimension sécuritaire sera prioritaire, la France souhaitant un engagement plus important du pays au Sahel et voulant travailler sur la crise en Libye voisine.

Avec l’Algérie, “il n’y a pas de tiraillement, la relation est très bonne, étroite, constante”, explique-t-on à l’Elysée.

“Sur le Sahel et la lutte contre des groupes actifs dans la région sahélienne, il est vrai que la France souhaite aller plus loin”, ajoute-t-on. “C’est un sujet qui doit faire l’objet de discussions approfondies à tous les niveaux et qui sera évoqué lors de cette visite.”

Comme à chaque visite présidentielle, le douloureux passé entre la France et son ancienne colonie sera dans tous les esprits.

En février, Emmanuel Macron avait suscité l’émoi dans les rangs de la droite française en qualifiant la colonisation de “crime contre l’humanité” et en estimant qu’il fallait présenter des “excuses” aux personnes qui en ont été victimes.

TOURNER LA PAGE

Désormais, dit-on à l’Elysée, “l’idée, c’est maintenant de tourner la page”.

“Il a dit les choses, les choses sont très claires, ça a été très apprécié par les Algériens (...) mais là, aujourd’hui, l’idée du président, c’est de tourner la page et de construire de nouvelles relations avec l’Algérie.”

La volonté affirmée la semaine dernière par le président français de réinventer la relation avec l’Afrique s’adresse aussi à Alger, ajoute-t-on. “L’Algérie a vocation à occuper une place importante, une place de passerelle, à la jonction entre les deux continents.”

Cette “visite de travail et d’amitié” sera suivie d’un conseil intergouvernemental de haut niveau, jeudi à Paris, présidé par les deux Premiers ministres.

L’Algérie souhaite diversifier son économie, fragilisée par la baisse du cours du pétrole, tandis que la France affronte une concurrence accrue, notamment de la part de la Chine.

Paris s’intéresse à des projets dans les secteurs de l’automobile, de la pharmacie et de l’agroalimentaire.

Emmanuel Macron arrivera à Alger en fin de matinée, il déposera une gerbe au monument des martyrs de la guerre d’indépendance, se promènera en ville puis déjeunera avec des personnalités et membres de la société civile algérienne.

Il sera reçu successivement par le Premier ministre et le président algériens, Ahmed Ouyahia et Abdelaziz Bouteflika. Il tiendra une conférence de presse, rencontrera la communauté française et dînera avec le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, avant de s’envoler pour Doha.

La visite au Qatar s’inscrit dans la continuité des appels de la France à résoudre la crise diplomatique qui oppose depuis juin l’Arabie saoudite et ses alliés à l’émirat.

L’Arabie saoudite, soutenue par les Emirats arabes unis, Bahreïn et l’Egypte, accuse le Qatar de soutenir le terrorisme, ce que ce dernier dément.

Ryad reproche surtout à son voisin une diplomatie trop indépendante et un rapprochement avec l’Iran, le grand rival des Saoudiens dans la région.

Depuis l’ouverture de la crise, Paris n’a pas choisi de camp, a appelé au dialogue et a soutenu la médiation koweitienne.

Emmanuel Macron visitera une base militaire puis ouvrira avec l’émir, le cheikh Tamin Al Thani, le premier “dialogue de haut niveau” sur la lutte contre le terrorisme, qui débouchera sur un accord.

Il participera à des signatures de contrats et d’accords puis à des séances de travail, avant une conférence de presse conjointe avec l’émir.

Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below