November 29, 2017 / 2:33 PM / a year ago

Le Foll juge possible 0% de résidus de pesticides dans 20 ans

En plein débat sur la prolongation de l'autorisation du glyphosate au niveau européen, l'ancien ministre français de l'Agriculture, Stéphane Le Foll (photo), a jugé mercredi possible de se fixer l'objectif de "0% de résidus de pesticides" d'ici 20 ans. /Photo prise le 30 mars 2017/REUTERS/Gonzalo Fuentes

PARIS (Reuters) - En plein débat sur la prolongation de l’autorisation du glyphosate au niveau européen, l’ancien ministre français de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, a jugé mercredi possible de se fixer l’objectif de “0% de résidus de pesticides” d’ici 20 ans.

“A l’horizon de 20, 25 ans on doit arriver à une production agricole avec 0% de résidus de pesticides dans les céréales, les fruits et légumes etc.”, a-t-il déclaré lors d’une rencontre avec l’Association des journalistes parlementaires (AJD).

“Je dis 20 ans mais ça pourrait encore aller plus vite. Il ne devrait plus y avoir de résidus et à l’échelle de 20 ans, ça doit être possible”, a ajouté ce partisan de l’”agroécologie”, une culture “qui va nous faire nous passer de beaucoup de produits utilisés aujourd’hui”.

“Je suis pour une écologie dynamique, qui change, je suis pour une mutation”, a-t-il fait valoir, évoquant les milliers de fermes où l’utilisation de produits alternatifs aux phytosanitaires donne selon lui “des résultats assez convaincants”.

L’ancien ministre fait référence à un plan piloté par le ministre de l’Agriculture visant à réduire progressivement l’utilisation des produits phytosanitaires en France tout en maintenant une agriculture économiquement performante.

Lancé en 2008 à la suite du Grenelle de l’environnement, ce plan a été poursuivi sous le quinquennat de François Hollande.

Les pays de l’Union européenne ont voté de justesse lundi, contre l’avis de la France, en faveur du renouvellement pour cinq ans de l’autorisation du glyphosate, l’herbicide le plus vendu au monde et l’un des composants essentiels du Roundup de Monsanto.

Emmanuel Macron a déclaré que ce produit aux effets controversés sur la santé serait malgré tout interdit dans le pays d’ici trois ans, la durée que préconisait Paris.

Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below