November 25, 2017 / 2:41 PM / a year ago

L'égalité hommes-femmes proclamée grande cause nationale

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a lancé samedi la “grande cause nationale” de son quinquennat consacrée à l’égalité entre les femmes et les hommes, en énumérant une série de mesures contre les violences sexistes et sexuelles, au coeur selon lui d’un “combat culturel”.

Emmanuel Macron a lancé samedi la "grande cause nationale" de son quinquennat consacrée à l'égalité entre les femmes et les hommes, en énumérant une série de mesures contre les violences sexistes et sexuelles, au coeur selon lui d'un "combat culturel". /Photo prise le 25 novembre 2017/REUTERS/Ludovic Marin

Lors de son premier discours sur le sujet depuis la déflagration de l’affaire Harvey Weinstein, du nom d’un magnat d’Hollywood accusé par des dizaines de femmes, le chef de l’Etat français a estimé que la honte devait “changer de camp”.

“Au creux de notre quotidien s’est lovée une forme de barbarie qu’on a voulu taire”, a-t-il déclaré, à l’Elysée, à l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la violence envers les femmes.

“La France ne doit plus être un de ces pays où les femmes ont peur”, a-t-il ajouté.

En 2016, 123 femmes sont mortes en France sous les coups de leur compagnon ou de leur ex-compagnon.

Cette grande cause nationale, promesse de la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron, doit s’étaler sur la durée du quinquennat avec, chaque année, la mise en exergue d’un thème particulier.

Le premier volet, en 2017-2018, porte sur la lutte contre les violences faites aux femmes.

Les mesures, dont la plupart avaient été déjà dévoilées, se déclinent en trois thèmes : l’éducation, l’accompagnement des victimes et le renforcement de “l’arsenal répressif”.

Concernant ce dernier chapitre, Emmanuel Macron s’est dit favorable à l’instauration d’une présomption de non-consentement pour les mineurs, jusqu’à 15 ans, dans le cas de relations sexuelles avec un adulte.

L’exécutif prévoit en outre d’allonger le délai de prescription pour les agressions sexuelles commises sur des mineurs et la création d’un “délit d’outrage sexiste”, autant de mesures qui doivent être incluses dans un projet de loi à venir au Parlement en 2018.

INTERPELLE “SOLENNELLEMENT” LES MÉDIAS

Pour faciliter les démarches des victimes, Emmanuel Macron propose de rendre possibles les signalements par internet ou de mettre à disposition des victimes de cyberharcèlement une application numérique.

Pour mener le “combat culturel”, “dès 2018, dans toutes les écoles de service public, un module d’enseignement consacré à la prévention, à la lutte contre le sexisme, le harcèlement et les violences sera intégré”, a dit Emmanuel Macron.

Le président français a par ailleurs annoncé des dispositions pour lutter contre l’exposition des jeunes adolescents aux images pornographiques, notamment une révision de la régulation des contenus audiovisuels.

Mais “l’Etat ne fait pas à lui seul (...) la culture d’une société”, a encore dit Emmanuel Macron. “C’est aussi pourquoi la puissance publique, dès aujourd’hui, interpelle solennellement les publicitaires, les médias, les industries du jeu, de la mode, des cosmétiques à engager une réflexion approfondie.”

L’association Osez le féminisme ! a salué certaines de ces mesures, qui semblent à ses yeux “pertinentes et même essentielles”.

Mais, a-t-elle ajouté dans un communiqué, “le compte n’y est pas” car “il n’est prévu aucun budget supplémentaire pour les droits des femmes”. 

Selon la militante féministe Caroline De Haas, fondatrice de cette association, il faudrait allouer au moins un milliard d’euros à cette cause pour obtenir des effets tangibles.

Le budget du secrétariat d’Etat à l’Egalité entre les sexes est porté en 2018 à 30 millions d’euros puis sera “sanctuarisé” durant le quinquennat, selon l’Elysée. L’enveloppe interministérielle dédiée à cette question doit pour sa part être augmentée l’année prochaine, à 420 millions d’euros.

Simon Carraud, édité par Gilles Trequesser

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below