November 22, 2017 / 4:05 PM / a year ago

Macron qualifie de "crime contre l'humanité" les exactions en Libye

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a qualifié mercredi de “crimes contre l’humanité” les exactions commises contre des migrants en Libye pour lesquelles la France a appelé à une réunion du conseil de sécurité de l’Onu.

Emmanuel Macron et le président de l'Union africaine Alpha Condé. Le chef de l'Etat français a qualifié mercredi de "crimes contre l'humanité" les exactions commises contre des migrants en Libye pour lesquelles la France a appelé à une réunion du conseil de sécurité de l'Onu. /Photo prise le 22 novembre 2017/REUTERS/Philippe Wojazer

“Ce qui a été révélé relève bien de la traite des êtres humains, c’est un crime contre l’humanité”, a estimé le chef de l’Etat français lors d’une conférence de presse à Paris aux côtés du président de l’Union africaine Alpha Condé.

“La France prend aujourd’hui l’initiative d’organiser une démarche au sein du Conseil de sécurité sur la situation des migrants en Libye (..) qui doit conduire à des résolutions concrètes”, a-t-il ajouté.

Cette réunion, qui pourrait selon une source diplomatique française se tenir dans les prochains jours ou en début de semaine prochaine, serait consacrée spécifiquement à la Libye et non à l’esclavagisme dans le monde.

Une résolution préconisant des mesures plus fermes contre le trafic d’êtres humains et l’esclavage moderne dans le monde a déjà été approuvée à l’unanimité à l’Onu mardi.

“Je souhaite aller beaucoup plus loin dans la lutte contre les trafiquants qui commettent de tels crimes et coopérer avec tous les pays de la région pour démanteler ces réseaux”, a souligné Emmanuel Macron.

Ce trafic “nourrit les délinquances les plus graves et pour partie des réseaux terroristes” et “génère 30 milliards d’euros par an, elle touche malheureusement plus de 2,5 millions de personnes et 80% de ses victimes sont des femmes et des enfants”, a-t-il ajouté.

La Libye, voie de passage vers l’Europe pour les migrants africains, a basculé dans le chaos après le renversement de Mouammar Kadhafi, en 2011, et est devenue une plaque tournante des trafics de migrants cherchant à rejoindre l’Europe via la Méditerranée.

La diffusion la semaine dernière sur CNN d’un reportage montrant la vente aux enchères d’êtres humains en Libye a provoqué un onde de choc et suscité une vague d’indignation à l’international. Des manifestations ont été organisées devant les ambassades de Libye à Paris et dans plusieurs capitales africaines.

ERREUR DES EUROPEENS

“Ce qui s’est passé en Libye est choquant, scandaleux, mais il faut établir les responsabilités”, a estimé le président de Guinée et président en exercice de l’UA, Alpha Condé.

“En Libye il n’y a pas de gouvernement, donc l’Union européenne ne peut pas choisir un pays en voie de développement pour demander à ce pays de retenir des réfugiés (...) alors qu’il n’y a pas de moyens”, a-t-il ajouté. “Les réfugiés sont dans des conditions extrêmement graves” donc “nos amis les Européens n’ont pas eu raison de demander à la Libye de garder les immigrés”.

La France, a-t-il estimé, “a évité ce piège parce qu’elle n’a pas demandé à la Libye de garder” les réfugiés “mais c’est l’Union européenne qui a la responsabilité” de cette situation “inacceptable” et “barbare”.

L’Union africaine “se met en contact avec tous les dirigeants, on essaie de trouver une solution quitte à faire revenir nos citoyens”, a dit Alpha Condé.

La France souhaite elle que l’Organisation internationale des migrations et le Haut-Commissariat aux réfugiés rendent public “l’état réel” de la situation en Libye, notamment en ce qui concerne la traite présumée de migrants, a indiqué le chef de la diplomatie Jean-Yves Le Drian.

Marine Pennetier, avec John Irish, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below