November 3, 2017 / 11:08 AM / in a year

Le parquet fait appel de l'acquittement partiel de Merah

Mehana Mouhou, avocat de Latifa Ibn Ziaten, mère du premier soldat tué par Mohamed Merah. Le parquet général de Paris a annoncé vendredi qu'il faisait appel de l'acquittement partiel du frère de Mohamed Merah, Abdelkader, par la cour d'assises qui l'a condamné à 20 ans de prison pour association de malfaiteurs terroriste mais n'a pas retenu la complicité d'assassinats. /Photo prise le 2 novembre 2017/REUTERS/Gonzalo Fuentes

PARIS (Reuters) - Le parquet général de Paris a annoncé vendredi qu’il faisait appel de l’acquittement partiel du frère de Mohamed Merah, Abdelkader, par la cour d’assises qui l’a condamné à 20 ans de prison pour association de malfaiteurs terroriste mais n’a pas retenu la complicité d’assassinats.

Abdelkader Merah, un ex-caïd de cité converti depuis 2006 à un islam radical, est soupçonné d’avoir été le mentor de son cadet, qui a tué de sang froid en mars 2012 trois militaires, trois écoliers juifs et le père de deux d’entre eux, à Toulouse et Montauban, et se revendiquait d’Al Qaïda.

Selon le communiqué du parquet, la procureure générale de Paris estime que la cour d’assises “n’a pas tiré toutes les conséquences juridiques des faits qui lui étaient soumis”.

Elle a donc décidé de faire appel de la décision rendue jeudi par la cour d’assises à l’encontre des deux prévenus, notamment “de l’acquittement partiel d’Abdelkader Merah pour complicité d’assassinats et tentative d’assassinats en relation avec une entreprise terroriste”.

Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below