October 20, 2017 / 5:03 AM / 10 months ago

Marine Le Pen tente de tourner la page de son débat "raté"

PARIS (Reuters) - Marine Le Pen s’est efforcée jeudi de tourner la page du débat de l’entre-deux-tours de la présidentielle lors de sa première grande émission de télévision depuis ce rendez-vous qu’elle qualifie elle-même de “raté” en se posant en adversaire d’Emmanuel Macron, dépeint en “président des très riches”.

Marine Le Pen s'est efforcée jeudi de tourner la page du débat de l'entre-deux-tours de la présidentielle lors de sa première grande émission de télévision depuis ce rendez-vous qu'elle qualifie elle-même de "raté" en se posant en adversaire d'Emmanuel Macron, dépeint en "président des très riches". /Photo prise le 3 octobre 2017/REUTERS/Benoit Tessier

La présidente du Front national tente de revenir à l’avant-scène, dont elle a laissé ces derniers mois tout l’espace à Jean-Luc Mélenchon, au prix d’un exercice de clarification sur son programme économique et sur sa prestation du mois de mai face à Emmanuel Macron.

“Je pense que j’ai raté un rendez-vous avec les Français, un rendez-vous important”, a déclaré Marine Le Pen, invitée de L’Emission politique sur France 2. “Ça a suscité de la déception et je suis consciente d’avoir pris part à cette déception.”

Jeudi, la députée du Pas-de-Calais n’a pas étalé des dossiers devant elle, ni ondulé les bras comme elle l’avait fait ce soir-là.

“J’assume l’intégralité des responsabilités parce que je suis le chef”, a-t-elle dit, tout en concédant que “c’est long, le combat politique, c’est dur (...), c’est compliqué”.

“Mais quand on a des convictions chevillées au coeur (...), rien ne peut vous détourner de cela”, a ajouté la présidente du parti d’extrême droite, qui a échoué au second tour de la présidentielle avec 33,9% des voix.

Sur la question de l’euro, elle a expliqué la nouvelle position de son parti, qui consiste à ne plus réclamer un abandon de la monnaie unique à brève échéance mais un retour progressif des “souverainetés” à la France dans l’hypothèse d’un quinquennat Le Pen.

Dans cette perspective, le retour de la “souveraineté monétaire” est censé achever le processus, a précisé l’ex-candidate, qui dit aborder la question sous l’angle du pragmatisme et non de l’idéologie.

“NOUS ALLONS VOIR”

Priée de dire si elle abandonnerait la monnaie unique dans tous les cas de figure, la présidente du Front national a répondu “nous allons voir”, à rebours de la position défendue il y a quelques mois.

“J’attends de voir si M. Macron va réussir à convaincre Mme Merkel de verser à la France 70 milliards d’euros par an des excédents que l’Allemagne fait au détriment des pays, de notre pays entre autres”, a-t-elle fait valoir.

Le Front national a engagé, à son initiative, une “transformation” qui pourrait aboutir notamment à un changement de nom, à une réflexion sur les alliances et à une révision de son fonctionnement interne.

Le but est aussi, a-t-elle dit, “de terminer notre transformation de parti d’opposition en parti de gouvernement”. “J’ose le dire, ce n’est pas totalement fait.”

En attendant la fin de cette refondation, qui devrait se conclure par un congrès au mois de mars, Marine Le Pen n’entend pas renoncer à prendre Emmanuel Macron pour cible, notamment à propos de sa politique fiscale, au menu d’un débat avec le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin.

Au coeur de ses attaques, la suppression programmée de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF), remplacé par un impôt sur la fortune immobilière (IFI).

“Faire un tel cadeau à ceux qui sont les plus aisés, quand parallèlement (...) on demande des sacrifices inouïs à des gens qui sont beaucoup plus modestes, c’est ça qui est insupportable, c’est là qu’est la profonde injustice”, a-t-elle jugé.

C’est la preuve, selon elle, qu’Emmanuel Macron est “le président des très riches”. “On a le sentiment quelque part qu’il récompense ses mandants, ceux qui l’ont fait élire.”

Simon Carraud avec Sophie Louet, édité par Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below