October 17, 2017 / 2:49 PM / a year ago

CORR OFFICIELLE-Irma: Des centaines de sinistrés attendent un hébergement en métropole

COYE-LA-FORÊT, Oise (Reuters) - Au §4, 400 personnes attendent un hébergement pérenne, non 620, a précisé le ministère

Des centaines de sinistrés des îles de Saint-Martin et Saint-Barthélémy qui ont rejoint la métropole après le passage dévastateur de l’ouragan Irma sur les Antilles françaises attendent toujours une solution d’hébergement.

Début septembre, l’ouragan Irma a fait onze morts et provoqué des dégâts matériels majeurs. Les réseaux électriques d’urgence sont désormais à peu près rétablis sur l’ensemble des deux îles, a annoncé dimanche EDF dans un communiqué.

Près de 2.500 personnes ont quitté les îles pour rejoindre l’Hexagone, dont environ 400 attendent une solution d’hébergement pérenne, d’après les chiffres du ministère de la Cohésion des territoires.

Entre 150 et 180 personnes ont d’abord été accueillies dans des hôtels à l’aéroport d’Orly avant d’être transférées dans un centre à Coye-la-Forêt, dans l’Oise.

Le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, et son secrétaire d’Etat, Julien Denormandie, se sont rendus mardi au domaine des Trois-Châteaux, où ont été accueillis 151 sinistrés originaires de Saint-Martin.

“Nous savons tous le drame que vous avez vécu. N’ayons pas peur des mots, c’est un déracinement”, a dit Jacques Mézard aux victimes de l’ouragan.

Roselyne Lake, une infirmière qui a quitté l’île, se réjouit de voir ses enfants scolarisés mais souhaite que cette situation soit provisoire.

“Je veux retourner à Saint-Martin, j’espère qu’on ne va pas rester longtemps”, déplore-t-elle.

Les sinistrés resteront sur le site jusqu’en décembre, dans l’attente d’un transfert vers un logement pérenne en province ou en Ile-de-France.

Pour vivre, certains habitants profitent de leur salaire, du chômage partiel ou de l’argent envoyé par leur famille, ajoute Roselyne Lake.

UNE CARTE PRÉPAYÉE DE 300 EUROS PAR HABITANT

Emmanuel Macron s’était rendu mi-septembre à Saint-Martin et avait annoncé la mise en place d’ici le 18 septembre d’un mécanisme d’aide financière d’urgence.

Pour l’instant, aucun mécanisme n’a été mis en place dans les îles françaises mais Jacques Mézard précise que ce sera fait d’ici la fin de l’année.

Mi-octobre, le gouvernement a annoncé une série de mesures pour relancer l’économie, dont une aide exceptionnelle aux entreprises allant de 1.000 à 10 000 euros en fonction du maintien dans l’emploi et du redémarrage de l’activité.

D’ici la mi-novembre, les sinistrés les plus défavorisés sur l’île de Saint-Martin vont bénéficier d’une carte prépayée avec un montant unique de 300 euros par personne plus 100 euros par enfant.

“Cette carte sera valable uniquement sur la partie française de l’île de Saint-Martin pour une période de trois à six mois a priori”, a dit à Reuters Christophe Gauer, conseiller à la délégation interministérielle à la reconstruction des îles, ajoutant que la durée était encore en discussions.

Edité par Sophie Louet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below