October 11, 2017 / 1:42 PM / 8 months ago

Lancement du "Média", aux relations floues avec Mélenchon

PARIS (Reuters) - Des proches de Jean-Luc Mélenchon, dont sa conseillère en communication, vont poser ce mercredi soir les jalons de leur futur web-télévision, nommée “Le Média”, qui se présente comme un média “alternatif” sans être la voix de La France insoumise.

Des proches de Jean-Luc Mélenchon, dont sa conseillère en communication, vont poser ce mercredi soir les jalons de leur futur web-télévision, nommée "Le Média", qui se présente comme un média "alternatif" sans être la voix de La France insoumise. /Photo prise le 26 septembre 2017/REUTERS/Stéphane Mahé

A 20 heures, la chaîne va diffuser pour la première fois sur internet ses premières images et lancer une campagne de souscription pour inciter les sympathisants à devenir “socio”, c’est-à-dire propriétaire d’une part du média.

Grâce aux socios, Le Média espère lever deux millions d’euros pour être “indépendant”, notamment vis-à-vis des grands groupes financiers qui biaiseraient le traitement de l’information, selon La France insoumise.

“Sa gouvernance impliquera ses sociétaires, ses salarié(e)s et ses ‘bénéficiaires’”, indiquait le manifeste annonçant sa création fin septembre.

Pour autant, les liens entretenus par Le Média, chapeauté par Sophia Chikirou, directrice de la communication de LFI, et le psychanalyste Gérard Miller, proche de Jean-Luc Mélenchon, et les “Insoumis” restent flous.

Dans une lettre adressée à ses partisans, Jean-Luc Mélenchon a vanté mercredi les mérites de ce futur canal de diffusion.

“Je me reconnais dans sa volonté d’exprimer un espace culturel et philosophique plutôt que d’être la voix d’une ligne politique. Notre ‘France insoumise’ a besoin de pouvoir respirer à pleins poumons l’air frais de son univers intellectuel le plus large”, a indiqué le député qui a fait de la diffusion de vidéos sur internet l’un des axes de sa communication.

“Je vous propose de m’accompagner pour être dans les premiers à permettre que Le Média existe”, a-t-il poursuivi en partageant le lien pour devenir “socio”.

Sa futur rédactrice en chef refuse de voir Le Média être catalogué comme l’organe de propagande de La France insoumise.

“On répétera (qu’on n’est pas la chaîne de télévision de Jean-Luc Mélenchon) et on le prouvera”, s’est défendue mercredi Aude Rossigneux sur CNEWS.

“Je ne suis pas membre de La France insoumise”, a-t-elle insisté. “Je suis de gauche, je ne m’en cache pas”, a-t-elle poursuivi, défendant “une subjectivité honnête”.

“On est un média généraliste” qui a vocation à parler à toutes les sensibilités de la gauche, a-t-elle expliqué.

Les fondateurs de cette web-télévision mettent en avant que des socialistes, des communistes, des écologistes et des artistes ont soutenu leur incitative dès le départ.

Fin septembre, le manifeste paru dans Le Monde était signé notamment par Eva Joly, ancienne candidate écologiste à la présidentielle, Arnaud Montebourg, ministre de l’Economie sous François Hollande, ou encore Marie-George Buffet, députée communiste, aux côtés des figures du mouvement de Jean-Luc Mélenchon comme François Ruffin ou Raquel Garrido.

Cyril Camu, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below