August 8, 2017 / 8:06 PM / 10 months ago

Le gouvernement va renforcer la sécurité des camions et autocars

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français s’est engagé mardi soir à faire évoluer la réglementation concernant les poids-lourds et les autocars afin d’améliorer la sécurité, conformément aux conclusions de l’enquête sur l’accident de Puisseguin, rendues plus tôt dans la journée.

Le gouvernement français s'est engagé mardi soir à faire évoluer la réglementation concernant les poids-lourds et les autocars afin d'améliorer la sécurité, conformément aux conclusions de l'enquête sur l'accident de Puisseguin, rendues plus tôt dans la journée. /Photo prise le 28 juillet 2017/REUTERS/Michaela Rehle

Le 23 octobre 2015, la collision d’un camion et d’un autocar sur une route départementale de Gironde avait entraîné l’incendie des deux véhicules, causant la mort de 43 personnes.

Selon un rapport du Bureau d’enquêtes sur les accidents de transport terrestre (BEA-TT), les flammes se sont répandues rapidement à cause d’un “réservoir additionnel de gazole installé au dos de la cabine du (camion) non conforme à la réglementation”.

Afin de prévenir de nouveaux drames de ce type, le BEA-TT a adressé cinq recommandations au ministère des Transports.

Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire, et Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports ont réagi en annonçant avoir “demandé à la Direction Générale de l’Energie et du Climat (DGEC) d’engager immédiatement leur mise en oeuvre”.

Sur la question du contrôle des réservoirs supplémentaires, “les services de l’Etat engageront une consultation avec les constructeurs de poids-lourds et les professionnels de la carrosserie industrielle afin de parvenir rapidement à cette évolution réglementaire”, ont indiqué les deux ministres dans un communiqué publié en début de soirée.

Le BEA-TT a aussi pointé du doigt les normes de sécurité des autocars, ciblant des matériaux inflammables et toxiques, l’absence d’éclairage après la collision ou encore la difficulté des passagers à actionner les dispositifs de désenfumage et à utiliser les deux sorties de secours.

Ces normes internationales sont établies par le Groupe réglementaire sécurité générale (GRSG) de l’ONU. Le gouvernement s’est engagé à y porter les recommandations du rapport d’enquête.

Le BEA-TT préconise notamment une troisième sortie de secours qui devrait se situer à l’arrière de l’autocar.

Cyril Camu

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below