July 28, 2017 / 7:40 AM / a year ago

Accalmie sur le front des incendies, une mise en examen

MARSEILLE (Reuters) - La baisse de l’intensité du vent a permis des progrès sur le front des incendies de forêts du sud-est de la France dans la nuit de jeudi à vendredi, alors que les enquêtes se poursuivent concernant les responsabilités dans ces sinistres.

La baisse de l'intensité du vent a permis des progrès sur le front des incendies de forêts du sud-est de la France dans la nuit de jeudi à vendredi, alors que les enquêtes se poursuivent concernant les responsabilités dans ces sinistres. /Photo prise le 26 juillet/REUTERS/Jean-Paul Pelissier

Un incendiaire présumé a été mis en examen pour “incendie involontaire” et deux mineurs placés sous le statut de témoin assisté par un juge d’instruction d’Aix-en-Provence pour leur responsabilité dans des incendies de cette semaine dans les Bouches-du-Rhône.

“Dans les heures qui viennent, la situation devrait s’améliorer avec des conditions météo plus favorables”, a déclaré le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb à la presse à la sortie du conseil des ministres.

Selon lui, le feu reprend “de manière sporadique” en Corse, tandis que dans le Var, il y a encore “un certain nombre de difficultés” autour de Bormes-les-Mimosas et “la situation n’est pas totalement maîtrisée” à Artigues.

Dans le département du Var, les incendies de La Croix-Valmer et de La Londe-les-Maures (près de Bormes-les-Mimosas) sont fixés depuis jeudi.

LES MASSIFS DU VAR INTERDITS D’ACCÈS

Cette amélioration a permis aux personnes évacuées de regagner leur domicile ou leur lieu de vacances jeudi, mais deux campings de La Londe-les-Maures étaient toujours fermés vendredi matin.

Seul le sinistre d’Artigues était toujours considéré comme “non fixé” vendredi avec une reprise importante. Quelque 1.700 hectares ont été brûlés depuis le départ de feu le 24 juillet et 480 sapeurs-pompiers sont toujours mobilisés.

Ces différents incendies ont parcouru 3.800 hectares dans le Var et mobilisé plus de 1.100 pompiers. Douze d’entre eux ont été légèrement blessés.

Le parquet de Toulon et celui de Draguignan ont ouvert des informations judiciaires pour rechercher les causes des incendies.

Dans la préfecture du Var, les neuf massifs forestiers du département sont en “risque très sévère” d’incendie pour la journée de samedi. Ils sont tous fermés au public et l’accès des véhicules y est interdit. Quatre massifs des Bouches-du-Rhône seront également fermés au public samedi.

Dans les Bouches-du-Rhône, les feux de Martigues et Peynier, maîtrisés depuis vendredi, restaient sous surveillance.

Dans le cadre des informations judiciaires sur ces deux incendies, qui ont détruit près de 225 hectares, trois personnes ont été déférées devant la justice, dans la journée de vendredi.

Deux d’entre elles, des mineurs, ont été placées sous le statut de témoin assisté pour le feu de Martigues et la troisième personne a été mise en examen pour « incendie involontaire » et placée sous contrôle judiciaire dans le cadre de l’enquête sur le feu de Peynier, annonce Rémy Avon, vice-procureur d’Aix-en-Provence.

L’enquête de la gendarmerie a permis de déterminer la cause accidentelle du feu de Peynier.

“Une personne majeure a été mise en examen pour incendie involontaire. Elle a reconnu avoir utilisé une disqueuse dont les étincelles ont mis le feu au champ voisin”, a déclaré Rémy Avon à Reuters.

Marc Leras et Myriam Rivet, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below