July 25, 2017 / 10:25 AM / a year ago

De nouveaux départs de feu dans le sud-est de la France

MARSEILLE/NICE (Reuters) - Les départs de feu se sont multipliés dans le sud-est de la France mardi après-midi après une accalmie relative, notamment dans le Gard où des habitants ont été évacués à Nîmes.

Les départs de feu se sont multipliés dans le sud-est de la France mardi après-midi après une accalmie relative, notamment dans le Gard où des habitants ont été évacués à Nîmes. /Photo prise le 25 juillet 2017/REUTERS/Jean-Paul Pelissier

Au total, quelque 4.000 hectares de végétation sont partis en fumée depuis lundi.

Dans le Var, particulièrement à La Croix-Valmer, près de Saint-Tropez, 1.100 hectares ont été détruits par les flammes.

Plusieurs axes routiers ont été fermés à la circulation dans ce secteur touristique et 300 personnes ont été évacuées d’un camping. Quatre sapeurs-pompiers ont été blessés, dont un évacué à l’hôpital de Marseille.

L’incendie de Carros (Alpes-Maritimes), près de Nice, qui a détruit 90 hectares, pourrait être d’origine criminelle, a dit mardi Fabienne Atzori, la procureure de Grasse.

“Il y a des éléments, c’est une hypothèse suffisamment sérieuse”, a t-elle précisé à Reuters sans plus de détails.

De nouveaux foyers mobilisent désormais les pompiers.

Dans le Gard, un incendie a menacé des habitations à Nîmes, entraînant des évacuations. Les habitants ont été accueillis temporairement dans un gymnase avant que le feu, qui a parcouru 16 hectares, ne soit considéré comme fixé.

Des incendies se sont également déclarés dans les Bouches-du-Rhône, à Marseille, à Istres et près d’Aix-en-Provence, ainsi que dans le département des Alpes-de-Haute-Provence.

Dans le Vaucluse, le feu de La Bastidonne, probablement causé par la foudre, est considéré comme « contenu mais toujours actif » après avoir parcouru 865 hectares dans le massif du Lubéron depuis lundi. Deux pompiers ont été grièvement blessés, a déclaré le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, qui s’est rendu mardi en Corse.

Le mistral qui sévit actuellement, avec des rafales pouvant atteindre jusqu’à 90 km/h, et les conditions de sécheresse ont conduit la préfecture des Bouches-du-Rhône à de nouveau interdire mardi l’accès aux 24 massifs du département, classés en risque très sévère d’incendie.

En Haute-Corse, où un incendie hors-norme a parcouru 1.800 hectares depuis lundi autour d’Olmeta-di-Tuda au sud de Bastia, plusieurs reprises de feu ont été constatées mardi matin.

“Il s’agit de zones inaccessibles sur deux flancs à Biguglia et Furiani mais qui peuvent descendre si elles ne sont pas traitées”, a dit à Reuters Gérard Gavory, préfet de Haute-Corse, ajoutant que des moyens aériens étaient en action.

Au cours de la nuit de lundi à mardi, une centaine de personnes n’ayant pu regagner leur logement ont été hébergées dans des structures d’accueil. Selon le représentant de l’Etat, en dépit de la violence de l’incendie, aucune victime n’est à déplorer.

L’origine du sinistre n’est pas connue mais des vents soufflant lundi à 140 km/h ont considérablement accéléré la propagation des flammes.

Marc Leras à Marseille et Matthias Galante à Nice, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below