July 6, 2017 / 8:54 AM / a year ago

Le Pen confrontée à la "quadrature du cercle" sur l'euro

Le Front national doit résoudre la "quadrature du cercle" sur l'euro, a déclaré jeudi la présidente du parti d'extrême droite, Marine Le Pen. /Photo prise le 27 juin 2017/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Le Front national doit résoudre la “quadrature du cercle” sur l’euro, a déclaré jeudi la présidente du parti d’extrême droite, Marine Le Pen, à propos de cette question au coeur de débats houleux entre les cadres de la formation.

Dans son édition du jour, Le Figaro Magazine écrit que le FN est prêt à renoncer à la sortie de la France de la zone euro, thème au coeur du programme de la candidate lors de la dernière élection présidentielle.

Interrogée sur Europe 1, Marine Le Pen a déclaré que rien n’était acté sur le sujet, qui sera discuté lors d’un séminaire du parti prévu fin juillet.

“Ce séminaire va permettre de rédiger une grande consultation des adhérents du Front national. Donc avant que les adhérents du Front national aient pris position, je ne vois pas comment Le Figaro peut avoir l’outrecuidance de penser connaître la pensée profonde des adhérents ou des électeurs du Front national”, a-t-elle dit.

“Je tiens compte de l’angoisse qui est celle de nos compatriotes face à ce qu’ils ont perçu comme étant une forme de sortie brutale, ce qui n’a en réalité jamais été dans notre projet”, a-t-elle expliqué. “Donc nous allons essayer de concilier cette nécessité d’être libres chez nous, souverains chez nous, nous Français et rassurer les Français sur cette question monétaire”.

“Cela va être un petit peu la quadrature du cercle mais je suis convaincue que nous allons y arriver”, a-t-elle dit. “Nous pensons que l’euro ne tiendra pas. (....) de toute façon, il est condamné à terme”.

Sur LCI, le vice-président du Front national, Florian Philippot, s’est dit convaincu que l’idée d’une sortie de l’euro ne serait pas abandonnée par son parti.

Défait à la présidentielle et aux législatives avec des résultats en deçà de ses attentes, le FN a amorcé une phase de “refondation”, qui passera par le séminaire de fin juillet, suivi d’un congrès annoncé pour le début 2018.

Simon Carraud et Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below