June 21, 2017 / 6:38 PM / in a year

Griveaux, un homme du premier cercle de Macron à Bercy

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a placé à Bercy un des artisans de son accession à l’Elysée en la personne de Benjamin Griveaux, dont l’arrivée au ministère de l’Economie et des Finances rééquilibre le duo Bruno Le Maire-Gerald Darmanin venu de la droite.

Emmanuel Macron a placé à Bercy un des artisans de son accession à l'Elysée en la personne de Benjamin Griveaux, dont l'arrivée au ministère de l'Economie et des Finances rééquilibre le duo Bruno Le Maire-Gerald Darmanin venu de la droite. /Photo prise le 14 mai 2017/REUTERS/François Mori

De la même génération que le chef de l’Etat (il n’aura 40 ans que le 29 décembre), il a fait partie de la cellule souche d’En Marche !, mouvement dont il a contribué à faire une machine de guerre pour propulser l’ex-ministre de l’Economie au sommet de l’Etat. Il en a aussi été l’un des principaux porte-parole.

Originaire de Saint-Rémy, en Saône-et-Loire, il est le fils d’un notaire et d’une avocate.

Il est diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris et de l’École des hautes études commerciales de Paris (HEC).

C’est à Sciences Po qu’il a connu le futur président et d’autres membres de son premier cercle, comme Marc Ferraci ou Aurélien Lechevallier, eux aussi aujourd’hui devenus des rouages clefs de l’administration Macron.

A HEC, il avait fait la connaissance d’Olivier Ferrand, fondateur du “think tank” Terra Nova, proche du PS, qui l’a présenté à Michel Rocard et Dominique Strauss-Kahn.

Entré en politique au Parti socialiste tendance Rocard et Strauss-Kahn, il a fait ses premiers pas d’élu comme conseiller municipal à Chalon-sur-Saône, puis conseiller départemental, vice-président du conseil général de Saône-et-Loire et vice-président socialiste de l’agglomération de Chalon-sur-Saône.

Il avait intégré en 2012 le cabinet de la ministre de la Santé Marisol Touraine, avant de faire, entre 2014 et octobre 2016, un détour par le privé, chez Unibail-Rodamco, une société du CAC40, dont il est parti pour vivre l’aventure d’En Marche !.

Elu député dimanche dernier dans la 5e circonscription de Paris avec 56,3% des voix, on le disait candidat potentiel à la mairie de la capitale ou à la présidence de La République en marche (LREM), le nouveau nom d’En Marche !. Il n’a finalement pas eu le temps de se poser la question.

Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below