June 21, 2017 / 12:22 PM / a year ago

Le départ de Pénicaud n'est pas une option, dit Castaner

PARIS (Reuters) - Le départ de Muriel Pénicaud, ministre sortante du Travail, n’est “absolument pas” une option, a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement après la démission de quatre ministres, visés directement ou indirectement par des enquêtes judiciaires.

Le départ de Muriel Pénicaud (photo), ministre sortante du Travail, n'est "absolument pas" une option, a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement après la démission de quatre ministres, visés directement ou indirectement par des enquêtes judiciaires. /Photo prise le 6 juin 2017/REUTERS/Charles Platiau

Muriel Pénicaud, qui porte l’épineuse réforme du Code du travail, a occupé de 2015 à mai 2017 le poste de directrice de Business France, une agence publique visée par une enquête préliminaire sur l’organisation d’une coûteuse soirée de promotion des start-ups françaises à Las Vegas en janvier 2016.

Emmanuel Macron, alors ministre de l’Economie, avait été la vedette de cette soirée organisée à l’occasion du salon CES de l’électronique grand public, qui avait coûté plus de 380.000 euros, selon des chiffres révélés par Le Canard enchaîné.

Selon l’hebdomadaire satirique, cette opération avait été montée à la demande du cabinet du ministre et confiée à Havas par Business France, sans appel d’offres, ce qui est susceptible de relever du délit de favoritisme.

Une enquête préliminaire pour favoritisme a été ouverte en mars par le parquet de Paris et des perquisitions ont été menées mardi au siège de Havas et de Business France.

“Business France a passé un marché, une commande, il y a eu une irrégularité”, a déclaré Christophe Castaner sur Europe 1.

“Muriel Pénicaud, qui était directrice générale, a provoqué immédiatement un audit, puis une inspection générale, puis l’Inspection générale a validé un accord, et c’est elle qui a donné cette information, donc je ne suis pas inquiet sur les conséquences de cette information”, a-t-il ajouté.

“Je pense que c’est une grande ministre du Travail et je pense que ça a été une directrice de Business France exceptionnelle qui elle-même a déclenché tous les voyants quand il y a eu une anomalie”, a-t-il poursuivi, estimant que son départ n’était “absolument pas” en question.

Marine Pennetier, édité par Sophie Louet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below