June 16, 2017 / 3:04 PM / a year ago

Enquête après la découverte d'une voiture emplie de bonbonnes de gaz

LYON (Reuters) - Une enquête judiciaire a été ouverte vendredi après la découverte d’un véhicule stationné près d’une zone Seveso, en Isère, avec à son bord 14 bouteilles de gaz, mais les autorités n’envisagent pas pour l’instant d’hypothèse terroriste.

Les services de déminage équipé d’un robot étaient vendredi après-midi occupés à déminer une voiture remplie de bouteilles de gaz déclaré suspect et signalé sur un parking du centre ville de Chasse-sur-Rhône, dans le Nord Isère. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

La sous-préfète de Vienne, Florence Gouache a indiqué vendredi soir à la presse que « les opérations utiles avaient été effectuées pour pouvoir lever les doutes sur les risques d’atteinte aux personnes» après la découverte d’une Peugeot remplie de bouteilles de gaz à Chasse-sur-Rhône.

Elle a précisé que les bouteilles de gaz avaient été enlevées du véhicule par les services de déminage et que le périmètre de sécurité avait été levé.

“Les bouteilles n’étaient pas en situation immédiate d’exploser”, a ajouté Florence Gouache.

Une enquête a été ouverte pour des faits de « vol et d’association de malfaiteur en vue de commettre un crime », a annoncé le procureur de la République de Vienne Jérôme Bourrier.

Il a précisé que les 14 bouteilles de butane de 13 kilos chacune étaient pleines mais qu’aucun dispositif de mise à feu ou de détonateur n’avait été découvert.

“Le véhicule, non signalé volé, appartenant à un individu résident à Chasse-sur-Rhône, a été saisi et l’individu a été interpellé avec son épouse au domicile de cette dernière”, a poursuivi le procureur de Vienne, selon lequel il n’existe pour l’instant “aucun élément de nature à mettre en exergue un acte de nature terroriste”.

On ne connaît pour l’instant pas le mobile éventuel de l’homme engagé depuis peu dans une société de transport de bouteilles de gaz.

Son véhicule ayant été trouvée à proximité d’un site classé Seveso, la gendarmerie a mis en place un périmètre de sécurité de 500 mètres autour de la voiture suspecte.

Deux cents personnes ont été mises à l’abri dans un gymnase et les autres habitants de Chasse-sur-Rhône ont été temporairement confinés chez eux.

Catherine Lagrange, édité par Yves Clarisse et Simon Carraud

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below