June 6, 2017 / 8:36 AM / 2 years ago

Perquisition aux Mutuelles de Bretagne dans l'enquête Ferrand

PARIS (Reuters) - Une perquisition a eu lieu jeudi dernier au siège social des Mutuelles de Bretagne dans le cadre de l’enquête préliminaire portant sur les activités passées de Richard Ferrand, rapporte mardi le Télégramme.

Une perquisition a eu lieu jeudi dernier au siège social des Mutuelles de Bretagne dans le cadre de l'enquête préliminaire portant sur les activités passées de Richard Ferrand, rapporte mardi le Télégramme. /Photo prise le 31 mai 2017/REUTERS/Charles Platiau

Les enquêteurs ont alors saisi de nombreux documents, précise le quotidien régional sur son site internet.

Joint par Reuters, le parquet de Brest n’a pas souhaité commenter les informations du Télégramme.

Le parquet a ouvert jeudi cette enquête destinée à faire la lumière sur un montage immobilier réalisé en 2011, à une époque où l’actuel ministre de la Cohésion des territoires dirigeait les Mutuelles de Bretagne.

Le Canard enchaîné a révélé fin mai que l’organisme louait des locaux appartenant à la compagne de Richard Ferrand, faisant naître un soupçon de favoritisme dans un contexte rendu particulièrement sensible par l’affaire des emplois présumés fictifs occupés par des membres de la famille Fillon.

De nouvelles révélations, concernant notamment une rémunération que Richard Ferrand a continué à percevoir après son départ des Mutuelles de Bretagne, en 2012, ont encore fragilisé le ministre, bras droit d’Emmanuel Macron durant la campagne présidentielle.

Le gouvernement d’Edouard Philippe exclut toute démission et parle d’une question de morale, et non de justice, que devront trancher par les électeurs du Finistère, fief électoral de Richard Ferrand, lors des législatives.

Le ministre de la Justice François Bayrou, qui a présenté la semaine dernière un projet de moralisation de la vie publique, n’a cependant pas caché son embarras mardi.

“Avec la loi, ça n’aurait pas pu se produire”, a-t-il dit sur BFM TV. “C’est un événement dont se seraient passé tous ceux qui se présentent à cette élection (les législatives-NDLR) et le gouvernement et tout le monde.”

“L’idée de ce changement des pratiques dans la vie publique a été une idée pilier de la campagne d’Emmanuel Macron”, a ajouté le président du Modem.

Simon Carraud et Pierre-Henri Allain à Rennes, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below