June 5, 2017 / 2:48 PM / in a year

Le niveau d'alerte maintenu à "sévère" après l'attentat, dit May

LONDRES (Reuters) - Le niveau d’alerte à la sécurité va être maintenu à “sévère”, après l’attentat de samedi soir, qui a fait sept morts et 48 blessés à Londres, a déclaré lundi la Première ministre britannique, Theresa May.

Le niveau d'alerte à la sécurité va être maintenu à "sévère", après l'attentat de samedi soir, qui a fait sept morts et 48 blessés à Londres, a déclaré lundi la Première ministre britannique, Theresa May. /Photo prise le 4 juin 2017/REUTERS/Kevin Coombs

“Sévère” correspond au deuxième plus haut niveau d’alerte après celui de “critique”, qui avait été momentanément activé après l’attentat commis à la sortie d’un concert à Manchester le 22 mai.

Depuis l’attentat de samedi, des mesures supplémentaires ont été mises en place, notamment sur plusieurs ponts de Londres, a précisé Theresa May. Samedi, trois agresseurs ont foncé à bord d’une camionnette sur des piétons au niveau du London Bridge, avant de descendre de leur véhicule et de poignarder plusieurs autres passants.

Le National Health Service (NHS) a fait savoir lundi que 18 blessés étaient toujours dans un état critique.

“Un total de 36 personnes reçoivent toujours des soins dans cinq hôpitaux londoniens, et 18 d’entre elles sont toujours dans un état critique”, a dit le NHS.

“Le JTAC, le centre d’analyse conjoint indépendant sur le terrorisme, a confirmé que le niveau de menace demeurait sévère au plan national, ce qui signifie que la probabilité d’un nouvel attentat terroriste reste élevée”, a déclaré Theresa May à la BBC-télévision, au terme d’une réunion de crise.

“Il apparaît maintenant clairement, malheureusement, qu’il y a eu des victimes de plusieurs nationalités. Ce fut une attaque contre Londres et le Royaume-Uni, mais aussi une attaque contre le monde libre”, a-t-elle poursuivi.

PERQUISITIONS A LONDRES

La police britannique tente de déterminer si les auteurs de l’attentat ont bénéficié de soutiens et de complicités, a déclaré lundi matin la patronne de la Metropolitan Police.

“Une des principales priorités pour nous est bien sûr d’essayer de comprendre s’ils ont collaboré avec d’autres personnes, si quelqu’un d’autre a participé à la préparation de cette attaque et de déterminer ce qui a précédé” l’attentat, a déclaré Cressida Dick à la BBC-télévision.

“Nous avons mené des perquisitions dans différents endroits dans l’est de Londres et nous avons saisi une importante quantité d’éléments. Nous travaillons très rapidement”, a-t-elle continué.

Interrogée sur la radio de la BBC, Cressida Dick a expliqué que les trois attentats commis en moins de trois mois sur le sol britannique avaient été fomentés sur place et que la menace terroriste était principalement interne et non téléguidée de l’étranger.

“Je pense que le centre de gravité de toutes les attaques récentes est en premier lieu national”, a-t-elle affirmé. “Parmi les cinq que nous avons déjouées et ces trois récents attentats, il y avait indubitablement pour certains une dimension internationale”.

“Nous essayons toujours de déterminer si les choses sont dirigées depuis l’étranger mais je dirais que la majeure partie de la menace à laquelle nous sommes confrontés en ce moment ne semble pas dirigée de l’étranger”, a-t-elle poursuivi.

Kylie MacLellan; Pierre Sérisier et Eric Faye pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below