June 5, 2017 / 7:13 AM / a year ago

Fin de la prise d'otage dans une prison du Haut-Rhin

MULHOUSE (Reuters) - Trois détenus qui détenaient depuis dimanche soir un surveillant sous la menace d’un couteau à la maison centrale d’Ensisheim (Haut-Rhin) se sont rendus lundi matin peu avant 06h00, a annoncé la préfecture dans un communiqué.

Le surveillant, qui avait été pris en otage vers 19h10, est sain sauf, est-il précisé dans le communiqué.

Les trois détenus se sont rendus sans violence aux hommes du GIGN (Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale), indique-t-on de même source.

L’instigateur des faits, qui aurait fait sortir de cellule ses deux comparses, serait un récidiviste, Francis Dorffer, qui, à 33 ans, avait déjà à son actif quatre prises d’otage dans des établissements pénitentiaires, a indiqué à Reuters Christophe Schmitt, responsable du syndicat FO Pénitentiaire à Ensisheim.

“J’espère qu’ils vont se réveiller, là-haut, au ministère et à l’Administration pénitentiaire. Il va falloir changer de mode opératoire et placer ces détenus dans les établissements où on peut les encadrer”, a-t-il ajouté, précisant qu’il en existait deux en France.

Les trois preneurs d’otage ont été placés en garde à vue.

Une enquête a été ouverte par le parquet des chefs de séquestration, tentative d’évasion, violence sur personne dépositaire de l’autorité publique avec arme et dégradation de biens d’utilité publique.

Patrick Genthon, avec Gilbert Reilhac à Strasbourg, édité par Myriam Rivet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below