June 1, 2017 / 8:06 PM / in a year

Trump annonce le retrait des Etats-Unis de l'Accord de Paris

par Valerie Volcovici et Jeff Mason

Le président américain Donald Trump a annoncé jeudi son intention de faire sortir les Etats-Unis de l'Accord de Paris sur le climat, conformément à une de ses promesses de campagne de renégocier ce traité conclu en décembre 2015 dans la capitale française pour lutter contre le réchauffement de la planète. /Photo prise le 1er juin 2017/REUTERS/Kevin Lamarque

WASHINGTON (Reuters) - Le président américain Donald Trump a annoncé jeudi son intention de faire sortir les Etats-Unis de l’Accord de Paris sur le climat, conformément à une de ses promesses de campagne de renégocier ce traité conclu en décembre 2015 dans la capitale française pour lutter contre le réchauffement de la planète.

La France, l’Allemagne et l’Italie ont rapidement répondu au président américain qu’à leurs yeux, l’Accord de Paris n’était pas renégociable. L’ancien président américain Barack Obama, qui a été un des acteurs clés ayant rendu possible l’Accord de Paris, a évoqué ses regrets.

L’Union européenne, tout en disant regretter la décision “unilatérale” des Etats-Unis, a dit sa volonté de trouver de “nouvelles alliances” pour lutter contre le changement climatique.

La Chine, qui est devenue en 2007 le premier émetteur mondial de gaz à effet de serre devant les Etats-Unis, et l’Union européenne devraient s’engager ce vendredi à mettre totalement en oeuvre l’Accord de Paris sur le climat à l’occasion du sommet annuel entre l’UE et la Chine.

“Nous sortons”, a déclaré le président des Etats-Unis lors d’une cérémonie à la roseraie de la Maison blanche lors de laquelle il a qualifié les conditions économiques et financières liées à l’Accord de Paris de “draconiennes”.

Le retrait des Etats-Unis, a-t-il dit, “représente une réaffirmation de la souveraineté américaine”.

Mais, a-t-il ajouté, les Etats-Unis vont entamer des négociations, ou bien pour revenir dans l’Accord de Paris, ou bien pour avoir un nouvel accord “sur des termes qui soient équitables pour les Etats-Unis, leurs entreprises, leurs salariés, leur population, leurs contribuables.”

Emmanuel Macron a téléphoné jeudi à Donald Trump pour lui dire que “rien n’était renégociable” dans l’Accord de Paris sur le climat.

Par ce retrait, les États-Unis rejoindront la Syrie et le Nicaragua comme les seuls pays du monde à ne pas participer à l’Accord de Paris.

“PAS LE DROIT MORAL”

Jeudi, Donald Trump est revenu sur son message de “l’Amérique d’abord” utilisé lors de son élection à la présidence des Etats-Unis l’an dernier. “J’ai été élu pour représenter les citoyens de Pittsburgh, pas de Paris”, a-t-il lancé.

“Nous ne voulons plus que d’autres dirigeants et d’autres pays se moquent de nous. Et ils ne le feront pas”, a dit le président. “Dans le but de remplir mon devoir solennel de protéger l’Amérique et ses citoyens, les Etats-Unis se retireront de l’Accord de Paris sur le climat.”

L’Accord de Paris sur le climat est entré en vigueur le 4 novembre dernier, après sa ratification par au moins 55 pays comptant plus de 55% des émissions de gaz à effet de serre de la planète. Les Etats-Unis et la Chine l’avaient ratifié ensemble au tout début septembre 2016.

Dans un communiqué, l’ex-président Barack Obama, a exprimé ses regrets, tandis que les Nations unies évoquaient “une déception majeure”.

“Les pays qui restent dans l’Accord de Paris sont les pays qui récolteront les bénéfices en termes d’emplois et d’industries créés. Je crois que les États-Unis d’Amérique devraient être en tête du peloton”, a déclaré le prédécesseur démocrate de Donald Trump.

“Mais, même en l’absence de direction américaine, même si ce gouvernement rejoint une petite poignée de pays qui rejettent l’avenir, je suis persuadé que nos Etats, nos villes et nos entreprises (...) feront encore plus pour montrer la voie et protéger la seule planète que nous ayons pour les générations futures”, a-t-il ajouté.

Le sénateur américain Bernie Sanders, qui avait brigué l’investiture démocrate pour la présidentielle l’an dernier, a estimé que le président Trump commettait une grave erreur.

“A un moment où le changement climatique cause déjà un très grave préjudice dans le monde, nous n’avons pas le droit moral de tourner le dos aux efforts pour préserver cette planète pour les générations futures”, a déclaré Bernie Sanders.

“Ignorer la réalité et quitter l’Accord de Paris sur le climat pourrait passer pour l’une des erreurs de politique étrangère les plus graves de l’histoire de notre pays, isolant un peu plus les Etats-Unis (...)”, a-t-il ajouté.

Dans le cadre de l’Accord de Paris, les Etats-Unis se sont engagés à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre de 26% à 28% à l’horizon 2025 par rapport à leur niveau de 2005. Les Etats-Unis représentent 15% du total mondial des émissions de gaz à effet de serre générés par la combustion des énergies fossiles.

L’homme d’affaires Elon Musk, patron des groupes Tesla et SpaceX, a déclaré jeudi son intention de quitter le comité des conseillers de la Maison blanche.

Valerie Volcovici et Jeff Mason; Danielle Rouquié pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below