May 10, 2017 / 5:21 PM / 2 years ago

Macron salue la mémoire d'une de ses supportrices décédée

Pour son premier déplacement depuis son élection dimanche à la présidence de la république, Emmanuel Macron s’est rendu jeudi après-midi à Lannion (Côtes d'Armor) pour assister aux obsèques d’une de ses toutes premières supportrices, la députée socialiste Corinne Erhel, brutalement décédée vendredi dernier. /Photo prise le 10 mai 2017/REUTERS/Eric Feferberg

LANNION, Côtes d’Armor (Reuters) - Pour son premier déplacement depuis son élection dimanche à la présidence de la république, Emmanuel Macron s’est rendu jeudi après-midi à Lannion (Côtes d’Armor) pour assister aux obsèques d’une de ses toutes premières supportrices, la députée socialiste Corinne Erhel, brutalement décédée vendredi dernier.

“Corinne était une femme de combat”, a-t-il dit, évoquant notamment sa défense des côtes bretonnes et son opposition à l’extraction de sable coquiller au large de Lannion.

Emmanuel Macron, qui était accompagné du ministre de la défense et président du conseil régional de Bretagne Jean-Yves Le Drian a également insisté sur “son engagement sans relâche”.

Corinne Erhel, 50 ans, députée et conseillère régionale socialiste, a succombé à un malaise cardiaque alors qu’elle prononçait un discours à Plouisy, dans les Côtes d’Armor, où se tenait l’une des ultimes réunions publiques du mouvement En Marche!, suscitant une vive émotion dans la classe politique.

Pierre-Henri Allain, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below