May 9, 2017 / 5:14 AM / a year ago

Opération policière gare du Nord à Paris dans la nuit

PARIS (Reuters) - La gare du Nord à Paris a été évacuée pendant plus de deux heures dans la nuit de lundi à mardi par les forces de police alertées sur la possible présence de trois personnes soupçonnées de vouloir commettre des attentats en France, a-t-on appris d’une source proche du dossier.

Des policiers à gare du Nord à Paris, aperçus sur une capture d'écran d'une vidéo. La gare du Nord à Paris a été évacuée pendant plus de deux heures dans la nuit de lundi à mardi par les forces de police alertées sur la possible présence de trois personnes soupçonnées de vouloir commettre des attentats en France. /Photo prise le 8 mai 2017/REUTERS/Le Dernier Bantou

L’opération, qui a été officiellement confirmée par la préfecture de police peu après minuit et sur laquelle peu d’éléments ont filtré, a pris fin peu avant 02h00.

“Gare du Nord : Fin des vérifications, retour progressif à la normale”, a indiqué la préfecture sur son compte Twitter à 01h50.

La police était à la “recherche de trois individus suspectés de vouloir commettre des attentats en France”, selon une source proche de l’enquête.

Ces trois hommes ont fait l’objet d’une diffusion nationale vendredi dernier à tous les services de police, note qui a fuité sur les réseaux sociaux, a précisé cette source.

Un employé de la SNCF à Valenciennes (Nord) a vendu vendredi soir un billet à un homme qu’il a cru reconnaître comme faisant partie des suspects et a “alerté la police”.

A son arrivée à Paris, le TGV a été fouillé par les forces de sécurité qui ont procédé au contrôle de l’ensemble des passagers.

L’opération a mobilisé plusieurs dizaines de véhicules des forces de l’ordre, dont des équipes de la BRI, la Brigade de recherche et d’intervention de la police judiciaire, et des équipes de déminage, a constaté un journaliste de Reuters.

L’accès au parvis de la gare, située dans le 10e arrondissement de Paris, a été bloqué pendant plusieurs heures.

La France est en état d’alerte depuis janvier 2015 et la série d’attentats djihadistes sans précédent qui ont fait plus de 230 morts sur son sol.

Des opérations de contrôle ou de vérification sont régulièrement menées sur l’ensemble du territoire.

Tim Hepher et Marine Pennetier, avec Service France, édité par Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below