May 6, 2017 / 11:15 AM / 2 years ago

Des militants d'extrême-droite ciblent un local d'En Marche à Lyon

LYON (Reuters) - La permanence lyonnaise d’En Marche ! a été prise pour cible vendredi soir par des militants d’extrême-droite, a-t-on appris samedi auprès des services de police.

Une quinzaine de jeunes gens, dont certains étaient vêtus de tee-shirts portant le sigle du GUD (Groupe union défense) et se revendiquant de ce groupe d’extrême droite radicale ont fait irruption vers 19h15 (17h15 GMT) dans la permanence du mouvement d’Emmanuel Macron où travaillaient quatre personnes, a-t-on précisé de même source.

Les membres de ce groupe, qui se filmaient entre eux, ont allumé des fumigènes, jeté des tracts et des faux billets de banque à l’effigie du candidat dans les locaux, avant de cracher sur les vitrines en quittant les lieux, a précisé cette source policière.

Une plainte a été déposée et les auteurs des faits, qui ont agi à visage découvert et ont été filmés par les caméras de vidéosurveillance du quartier, sont en cours d’identification.

Cet épisode a concerné un local déjà vandalisé la semaine dernière par un jet de pot de peinture.

Le deuxième tour de la présidentielle opposera dimanche Emmanuel Macron à Marine Le Pen, la candidate du Front national.

Catherine Lagrange, édité par Myriam Rivet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below