May 4, 2017 / 7:32 PM / in a year

Le Pen pose en porte-parole de la "colère" face aux "puissants"

PARIS (Reuters) - Marine Le Pen s’est présentée jeudi comme l’incarnation de “la colère de (la) majorité silencieuse” face à des “puissants” aux “oreilles délicates” lors de son dernier meeting de campagne, organisé dans un village de Picardie, avant le second tour de l’élection présidentielle.

Marine Le Pen s'est présentée jeudi comme l'incarnation de "la colère de (la) majorité silencieuse" face à des "puissants" aux "oreilles délicates" lors de son dernier meeting de campagne, organisé dans un village de Picardie, avant le second tour de l'élection présidentielle. /Photo prise le 4 mai 2017/REUTERS/Stephane Mahe

La candidate du Front national faisait là référence au débat de mercredi face à son adversaire, Emmanuel Macron, qui a le plus souvent viré à la joute verbale et par moments à l’échange d’invectives.

“Regardez les commentaires haineux qui ont entouré et entourent encore ce soir le débat que j’ai eu avec M. Macron hier soir”, a lancé la député européenne lors de son meeting en plein air, à Ennemain (Somme).

“J’ai été à la table de ce débat la voix du peuple, l’expression de la colère de cette majorité silencieuse, qui n’en peut plus de l’abandon auquel on la confine”, a ajouté Marine Le Pen. “Ma parole a été l’écho de la violence sociale qui va exploser dans ce pays.”

“C’est vrai, le débat d’hier ne ressemblait pas aux autres (...). Mais les autres, c’étaient des discours convenus entre des gens qui pensaient exactement la même chose”, a encore déclaré la candidate frontiste.

“Je suis très fière (...) d’avoir imposé le peuple à la table des puissants et tant pis si leurs oreilles délicates ont été heurtées d’entendre votre colère”, a-t-elle raillé.

Selon un sondage Ifop-Fiducial pour Sud Radio et Paris Match, seules 20% des personnes interrogées estiment que la conseillère régionale des Hauts-de-France a réalisé la meilleure prestation du débat - contre 47% pour Emmanuel Macron.

Tous les instituts la placent en seconde position dans les intentions de vote, avec environ 20 points de retard, avant le scrutin de dimanche.

Simon Carraud, édité par Nicolas Delame

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below