April 28, 2017 / 9:56 AM / a year ago

Martinez (CGT) accuse Macron de culpabiliser les électeurs du FN

PARIS (Reuters) - Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, a accusé vendredi Emmanuel Macron de “culpabiliser” les électeurs du Front national plutôt que de s’interroger sur les raisons de leur vote.

Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, a accusé vendredi Emmanuel Macron de "culpabiliser" les électeurs du Front national plutôt que de s'interroger sur les raisons de leur vote. /Photo d'archives/REUTERS/Stéphane Mahé

Le syndicat a appelé mardi à “faire barrage à l’extrême droite” sans se prononcer ouvertement pour Emmanuel Macron, adversaire de Marine Le Pen le 7 mai.

“On a un double message : aucune voix pour le Front national et en même temps on attire l’attention des salariés, plus globalement de la classe politique, sur la nécessité de proposer des alternatives sociales”, a expliqué Philippe Martinez sur CNEWS.

“Aucune voix pour le Front national”, a-t-il insisté. “Quelqu’un qui ne fait aucune voix, il n’est pas élu”, a-t-il dit pour justifier le choix de la CGT.

“Nous, nous disons que si on ne s’attaque pas aux vraies raisons de la crise, on continuera à se plaindre et à faire monter le Front national”, a estimé le dirigeant syndical.

“M. Macron, mais comme d’autres, culpabilise les électeurs - en gros c’est eux qui n’ont rien compris - plutôt que d’essayer de comprendre pourquoi, dans la détresse, dans le désarroi, avec le chômage qui monte, on fait ce choix-là”, a-t-il jugé.

Sophie Louet, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below