April 12, 2017 / 9:21 AM / a year ago

Gattaz assure ne pas confondre les familles politiques

PARIS (Reuters) - Pierre Gattaz, qui s’est attiré les foudres de Benoît Hamon après avoir épinglé le programme économique du candidat socialiste en même temps que celui de la présidente du Front national Marine le Pen, assure qu’il ne confond pas les familles politiques, dans une lettre consultée par Reuters mercredi.

Pierre Gattaz, qui s'est attiré les foudres de Benoît Hamon après avoir épinglé le programme économique du candidat socialiste en même temps que celui de la présidente du Front national Marine le Pen, assure qu'il ne confond pas les familles politiques. /Photo prise le 30 mars 2017/REUTERS/Gonzalo Fuentes

Le président du Medef et le candidat socialiste à l’élection présidentielle se livrent une passe d’armes depuis que le “patron des patrons” a déclaré dimanche dans les colonnes du Parisien que “voter Mélenchon, Le Pen, Hamon, c’est ruine, désespoir et désolation, pauvreté généralisée”.

Cette sortie du président du Medef, qui n’a jamais caché sa préférence pour les programmes économiques de François Fillon (Les Républicains) et dans une moindre mesure d’Emmanuel Macron (En Marche!), a suscité l’ire de l’ex-ministre de l’Education de François Hollande.

“M’associer au projet de Marine Le Pen c’est bien la preuve qu’il y a quelque chose de pourri à la tête du Medef”, a déclaré Benoît Hamon lors d’une conférence de presse lundi.

“Si on en est arrivé à faire un signe égal entre le projet de Mme Le Pen et le projet de Benoît Hamon c’est franchement qu’il y a quelque chose qui ne tourne plus rond dans la tête d’un certain nombre de dirigeants de ce pays”, a-t-il ajouté.

Dans une lettre adressée mardi au dirigeant du Medef, le candidat socialiste estime que Pierre Gattaz “insulte” la “gauche transformatrice qui a apporté à la France l’essentiel du patrimoine de nos droits démocratiques et sociaux et qui a défendu la République comme la prunelle de ses yeux, surtout dans les moments les plus sombres de notre histoire”.

“Vous balayez avec légèreté mon projet pour le caricaturer (...) Votre monde s’éteint. Il est triste et sinistre”, a ajouté le candidat, qui est passé sous la barre des 10% d’intentions de vote en vue du premier tour du 23 avril.

“PROPOSITIONS ERRONÉES

Dans un courrier adressé à Benoît Hamon daté de mardi et consulté mercredi par Reuters, Pierre Gattaz se dit “étonné” par la teneur de sa lettre et assure qu’il ne “confond pas les familles politiques”.

“Expliquer que votre programme économique est absurde, anti-économique et conduirait le pays à la ruine, tout comme celui de Mme Le Pen, M. Mélenchon, n’est en rien une insulte”, ajoute-t-il.

“J’ai noté à plusieurs reprises que vous ne proposiez pas de sortir de l’euro, ce qui me semble une différence majeure avec les deux autres candidats cités”, souligne-t-il.

Dans le même temps, “vous avez une démarche proche de M. Mélenchon et Mme Le Pen, même si vos théories initiales ne sont pas les mêmes”, poursuit le président de l’organisation patronale.

“Vous voulez taxer, augmenter les dépenses publiques, contraindre, rajouter des règles, sanctionner, au lieu de motiver, de libérer, baisser les charges et accompagner à la fois les salariés et les entreprises.”

“En oubliant la liberté, en confondant la fraternité et l’égalité, votre programme économique serait une catastrophe pour la France et les Français”, répète Pierre Gattaz, qui épingle une nouvelle fois “des propositions erronées”.

Myriam Rivet et Marine Pennetier, édité par Yann Le Guernigou

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below