March 30, 2017 / 8:22 AM / 2 years ago

Londres ne menace pas l'UE sur la lutte antiterroriste, dit Davis

LONDRES (Reuters) - La Grande-Bretagne ne voulait pas menacer l’Europe lorsqu’elle disait que la coopération contre le terrorisme serait affaiblie si elle quittait l’Union européenne sans parvenir à conclure d’accord, a déclaré jeudi le ministre du Brexit, David Davis.

La Grande-Bretagne ne voulait pas menacer l'Europe lorsqu'elle disait que la coopération contre le terrorisme serait affaiblie si elle quittait l'Union européenne sans parvenir à conclure d'accord, a déclaré jeudi le ministre du Brexit, David Davis. /Photo prise le 22 mars 2017/REUTERS/Stefan Wermuth

La Première ministre, Theresa May, a lancé officiellement mercredi la procédure de divorce avec l’UE en adressant une lettre au président du Conseil européen, Donald Tusk, dans laquelle elle dit que “notre coopération dans la lutte contre la criminalité et le terrorisme” sera fragilisée si le Royaume-Uni quitte l’UE sans conclure d’accord.

“Ce n’est pas une menace”, a rectifié David Davis, jeudi au micro de la BBC-radio. “C’est la reconnaissance du fait que s’il n’y a pas d’accord, ce sera défavorable aux deux parties. C’est un plaidoyer en faveur d’un accord”, a dit Davis.

Kate Holton et Alistair Smout; Eric Faye pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below