March 28, 2017 / 12:34 PM / a year ago

"Carlos" condamné à perpétuité pour la 3e fois

par Chine Labbé

"Carlos" a été condamné mardi à la réclusion criminelle à perpétuité pour l'attentat du drugstore Publicis du boulevard Saint-Germain en septembre 1974 à Paris, conformément aux réquisitions du ministère public. /Photo prise le 10 mars 2017/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - “Carlos” a été condamné mardi à la réclusion criminelle à perpétuité pour l’attentat du drugstore Publicis du boulevard Saint-Germain en septembre 1974 à Paris, conformément aux réquisitions du ministère public.

“Vous êtes déclaré coupable de l’ensemble des faits”, a déclaré le président de la cour d’assises spécialement composée, François Sottet, après environ quatre heures de délibérations.

C’est la troisième fois que le Vénézuélien, de son vrai nom Ilich Ramirez Sanchez, est condamné à la perpétuité en France.

Ses avocats, qui n’ont eu de cesse de dénoncer la composition de la cour - des magistrats professionnels sans jury populaire -, l’absence de nombreux témoins et la tenue même du procès, plus de quarante ans après les faits, ont fait savoir qu’il ferait appel. Il dispose d’un délai de dix jours pour le faire.

“La vérité médiatique a imprégné jusqu’à l’esprit des juges, les magistrats n’ont pas osé acquitter Carlos”, a regretté Me Francis Vuillemin. “Rendez-vous dans un an, en appel, pour une nouvelle représentation de ce théâtre judiciaire.”

“Puisque ce procès était illégal et inutile, avec cette condamnation tout aussi illégale, montée de toutes pièces contre le Front populaire de libération de la Palestine, c’est le bal des menteurs”, a de son côté jugé Me Isabelle Coutant-Peyre.

Avant l’énoncé du verdict, “Carlos” avait dénoncé un procès “absurde” et appelé la cour d’assises à prendre “la seule décision correcte”. Ses avocats avaient plaidé l’acquittement.

“Je suis poursuivi ici pour des affaires complètement bidonnées”, avait-il déclaré depuis son box. “Ce procès, c’est une absurdité à tous points de vue”, avait-il ajouté avant que la cour se retire pour délibérer, prenant la parole une demi-heure seulement, lui qui s’était distingué lors de ses précédents procès par des monologues de plusieurs heures.

“LE DÉBUT DU PARCOURS” DE “CARLOS”

L’attentat à la grenade du drugstore Saint-Germain a fait deux morts et 34 blessés le 15 septembre 1974 à Paris.

L’hypothèse de l’accusation est que “Carlos” a lancé cette grenade pour faire pression sur les autorités françaises, au moment où elles négociaient la libération d’un des leurs avec des preneurs d’otages japonais qui tenaient en captivité 11 personnes à l’ambassade française de La Haye, aux Pays-Bas.

Le natif de Caracas niait les faits qui lui étaient reprochés, tout en maintenant une certaine ambiguïté sur sa responsabilité. “Peut-être que c’est Carlos, peut-être que c’est moi, mais il n’y a aucune preuve”, avait-il ainsi lancé à l’audience.

Face à lui, l’avocat général Rémi Crosson du Cormier - que “Carlos” a surnommé “l’aristocrate” - avait assuré lundi avoir “l’intime conviction” qu’il était bien l’auteur de cet attentat.

“Je n’ai ni ADN, ni empreintes digitales, ni vidéo surveillance, ni téléphonie”, avait-il dit. Mais “les éléments accumulés de cette trop longue enquête convergent vers lui”.

Ilich Ramirez Sanchez, qui s’est fait connaître avec l’enlèvement en décembre 1975 à Vienne de onze ministres de l’Opep, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole, a déjà été condamné deux fois à la réclusion criminelle à perpétuité en France, où il est emprisonné depuis 23 ans.

Il a été condamné en 1997 d’abord pour les assassinats de deux policiers français et de leur informateur en 1975 à Paris, puis en 2011 (une peine confirmée en juin 2013) pour sa complicité dans quatre attentats qui ont fait onze morts et près de 150 blessés en 1982 et 1983.

Pour l’avocat général, l’attentat du drugstore Publicis marque “le début (de son) parcours”.

édité par Sophie Louet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below