February 24, 2017 / 9:37 AM / 2 years ago

Fillon ne pourrait être le garant des institutions, dit Macron

François Fillon, visé par une enquête judiciaire pour des emplois présumés fictifs de son épouse, n'est plus en capacité de "devenir le garant des institutions", a déclaré vendredi Emmanuel Macron. /Photo prise le 21 février 2017/REUTERS/Christian Hartmann

PARIS (Reuters) - François Fillon, visé par une enquête judiciaire pour des emplois présumés fictifs de son épouse, n’est plus en capacité de “devenir le garant des institutions”, a déclaré vendredi Emmanuel Macron.

“Quand un responsable politique de premier plan fait campagne pour la magistrature suprême en faisant siffler les médias dans ses rassemblements, qui [sont] un contre-pouvoir, (...) et qui d’autre part met en cause l’impartialité de la justice, je pense qu’il fragilise très profondément sa capacité à devenir le garant des institutions”, a dit sur BFM TV et RMC le candidat d’”En Marche!”

“Aujourd’hui, sur le plan moral, sur le plan de la densité personnelle, il est évident que les choix qu’il a faits, que les propos qu’il a tenus et que l’attitude qui est aujourd’hui la sienne” ne sont pas de nature à faire de lui, “de manière sereine”, le garant des institutions, a-t-il ajouté.

Le candidat de la droite et du centre à la présidentielle, fragilisé par ses démêlés judiciaires, a dénoncé un “coup d’Etat institutionnel” du pouvoir socialiste à son encontre pour l’écarter de la compétition.

Sophie Louet, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below