January 30, 2017 / 6:52 PM / a year ago

Ayrault souhaite l'annulation du décret anti-immigration de Trump

TEHERAN (Reuters) - La nouvelle administration américaine doit apporter “au plus vite” “une clarification” sur son décret anti-immigration, a estimé lundi le chef de la diplomatie française Jean-Marc Ayrault, évoquant une mesure “dangereuse et préoccupante” qu’il serait souhaitable “d’annuler”.

Les gens manifestent contre le décret anti-immigration de Donald Trump à l'extérieur de l'aéroport international d'Atlanta, aux Etats-Unis. La nouvelle administration américaine doit apporter "une clarification" "au plus vite" sur son décret anti-immigration, a estimé lundi le chef de la diplomatie française Jean-Marc Ayrault, évoquant une mesure "dangereuse et préoccupante". /Photo prise le 29 janvier 2017/REUTERS/Chris Aluka Berry

“Il est indispensable qu’il y ait des clarifications des autorités américaines au plus vite”, a-t-il dit à des journalistes lors d’une visite à Téhéran.

Evoquant une situation de “grande incertitude pour les binationaux”, il a estimé que la mesure était “extrêmement pénalisante” pour un Français qui aurait la nationalité d’un des sept pays concernés par le décret (Syrie, Irak, Iran, Yémen, Soudan, Somalie et Libye).

“C’est une mesure préoccupante et dangereuse”, a ajouté Jean-Marc Ayrault. “Ça n’a rien à voir avec la lutte contre le terrorisme.”

A la question de savoir s’il faudrait annuler le décret, Jean-Marc Ayrault a répondu : “Oui, je le pense. Je pense que ça serait le bon sens.”

La décision de Donald Trump de fermer temporairement la frontière aux ressortissants de sept pays en majorité musulmans a déclenché un tollé dans le monde et en France, et semé la confusion ces derniers jours dans de nombreux aéroports.

Le nouveau président américain, qui a succédé à Barack Obama le 20 janvier au terme d’une campagne au cours de laquelle il a notamment appelé à fermer les frontières américaines aux musulmans, a signé une série de décrets controversés depuis sa prise de fonction.

Face à la bronca suscitée par ses mesures anti-immigration, il a précisé que l’émission de visas reprendrait dans un délai de 90 jours, le temps pour les autorités américaines de mettre en place des mesures de sécurité.

Visé par le décret, l’Iran, où Jean-Marc Ayrault effectue une visite de deux jours, a annoncé dès samedi son intention d’appliquer le principe de réciprocité aux ressortissants américains “jusqu’à la levée des restrictions américaines”.

John Irish, édité par Marine Pennetier

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below