January 22, 2017 / 11:37 AM / 2 years ago

Deux djihadistes présumés mis en examen et écroués en France

PARIS (Reuters) - Deux hommes arrêtés mardi à Trappes (Yvelines) et soupçonnés d’avoir participé au financement des activités d’un cadre français du groupe Etat islamique tué le mois dernier en Syrie ont été mis en examen et placés en détention provisoire, a-t-on appris dimanche de source judiciaire.

Deux hommes arrêtés mardi à Trappes (Yvelines) et soupçonnés d'avoir participé au financement des activités d'un cadre français du groupe Etat islamique tué le mois dernier en Syrie ont été mis en examen et placés en détention provisoire. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

Walid Hamman a été tué en décembre dans une frappe aérienne menée par un drone américain à Rakka aux côtés de deux combattants du groupe EI liés aux attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis. [nL5N1E85ZZ]

Selon les autorités américaines, les trois hommes travaillaient à la mise au point d’attaques contre des cibles occidentales au moment de la frappe.

Proche d’Abdelhamid Abaaoud, l’un des coordinateurs présumés des attentats du 13 novembre, Walid Hamman avait été condamné par contumace en Belgique pour un attentat déjoué en 2015.

Un troisième homme arrêté mardi à Trappes dans le cadre de cette enquête a été relâché, a précisé cette source judiciaire.

Les deux autres ont été mis en examen pour association de malfaiteurs terroriste et financement d’une entreprise terroriste, a-t-elle ajouté.

Chine Labbé

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below