December 15, 2016 / 9:26 AM / 2 years ago

Le Foll annonce une initiative franco-allemande pour Alep

"La France agit et veut agir pour trouver une solution humanitaire à une situation qui est catastrophique", a déclaré Stéphane Le Foll sur BFMTV et RMC. Le chef de l'Etat français a convaincu la chancelière allemande d'avoir "une proposition franco-allemande", a-t-il poursuivi. /Photo d'archives/REUTERS/Philippe Wojazer

PARIS (Reuters) - La France et l’Allemagne proposent une solution humanitaire pour les habitants des quartiers Est de la ville d’Alep soumis depuis quatre mois à des bombardements russes et syriens, a annoncé jeudi le porte-parole du gouvernement français.

“La France agit et veut agir pour trouver une solution humanitaire à une situation qui est catastrophique”, a déclaré Stéphane Le Foll sur BFMTV et RMC. Le chef de l’Etat français a convaincu la chancelière allemande d’avoir “une proposition franco-allemande”, a-t-il poursuivi.

Il a précisé que cette proposition consistait à ouvrir des corridors pour faire sortir les personnes qui veulent partir d’Alep-Est et à apporter un soutien humanitaire à celles qui veulent rester dans les quartiers rebelles.

“Ce sont ces deux points qui font partie du plan, avec une surveillance internationale de l’Onu pour que les choses se mettent en place”, a ajouté Stéphane Le Foll. “C’est ça la demande de la France, c’est ça la demande, maintenant, de la France et de l’Allemagne, c’est ça la demande de l’Europe, je l’espère, au Conseil européen” de jeudi à Bruxelles.

Le chef de la diplomatie française, Jean-Marc Ayrault, qui a demandé mercredi le déploiement d’observateurs de l’Onu pour veiller au bon déroulement de l’évacuation, doit recevoir jeudi soir à Paris l’envoyé spécial de l’Onu sur la Syrie, Staffan De Mistura.

Un convoi humanitaire, affrété par une organisation de médecins syriens, est par ailleurs censé quitter Paris jeudi à destination de la région d’Alep pour y acheminer 20 tonnes de médicaments et de matériel médical.

Selon une source gouvernementale syrienne, l’évacuation des quelques zones d’Alep-Est encore aux mains des insurgés a en fait débuté jeudi après l’instauration d’une nouvelle trêve.

Le Comité international de la Croix-Rouge a fait savoir qu’il avait été contacté pour faciliter cette évacuation.

L’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) rapporte qu’un premier convoi de personnes nécessitant une attention médicale a pu quitter la ville.

Emmanuel Jarry, avec John Irish, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below