December 14, 2016 / 1:33 PM / 2 years ago

La primaire ne doit pas distraire les ministres, dit Cazeneuve

L'action du gouvernement ne doit pas être entravée par les prises de position des ministres en faveur de candidats à la primaire de la gauche pour l'élection présidentielle, a déclaré mercredi Bernard Cazeneuve. /Photo prise le 13 décembre 2016/REUTERS/Philippe Wojazer

PARIS (Reuters) - L’action du gouvernement ne doit pas être entravée par les prises de position des ministres en faveur de candidats à la primaire de la gauche pour l’élection présidentielle, a déclaré mercredi Bernard Cazeneuve.

Selon le porte-parole du gouvernement, le nouveau Premier ministre a demandé à son équipe de rester “dans l’action” à l’approche de ce scrutin interne, programmé les 22 et 29 janvier.

Les cinq mois qui mènent à l’élection présidentielle d’avril-mai doivent être “utiles pour la France et les Français”, a dit Stéphane Le Foll, paraphrasant Bernard Cazeneuve. “Pour ce qui est du gouvernement et des ministres, il y a une action à conduire”.

Le porte-parole a précisé que les membres du gouvernement pourraient participer à des meetings “car si les ministres ne font plus de politique, ça serait un vrai problème”

“Chacun, à partir du moment où il fait un choix, s’engage. Le sujet c’est que les meetings ça a lieu à des horaires qui permettent, le reste de la journée, de travailler pour l’action gouvernementale”, a-t-il ajouté.

Une dizaine de ministres, dont Jean-Yves Le Drian (Défense) et Najat Vallaud-Belkacem (Education nationale) ont d’ores et déjà apporté leur appui à Manuel Valls.

L’ancien Premier ministre, qui a réuni ses soutiens mardi soir, a inauguré mercredi matin ses locaux de campagne, à Paris.

“Rien n’est joué, rien n’est gagné, je ne suis pas favori, je suis challenger dans cette élection présidentielle et je veux convaincre”, a-t-il déclaré lors d’un live chat sur Facebook.

Des anciens ministres comme Arnaud Montebourg, Benoît Hamon et Vincent Peillon sont aussi candidats à la primaire, dont les candidatures peuvent être déposées jusqu’à jeudi minuit.

Elizabeth Pineau, avec Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below