December 8, 2016 / 9:27 PM / 2 years ago

Macron veut être "le président du travail"

RENNES (Reuters) - Emmanuel Macron, candidat aux prochaines élections présidentielles, a appelé jeudi à Rennes à l’avènement d’”une république contractuelle” qui fasse la part belle aux accords d’entreprise et dont il serait “le président du travail”.

Emmanuel Macron, candidat aux prochaines élections présidentielles, a appelé jeudi à Rennes à l'avènement d'"une république contractuelle" qui fasse la part belle aux accords d'entreprise et dont il serait "le président du travail". /Photo prise le 1er décembre 2016/REUTERS/Jacky Naegelen

“Le travail c’est ce qui paie, c’est ce qui émancipe, c’est ce qui permet à tout un chacun de trouver sa place dans la société, c’est ce qui rassemble”, a t-il lancé devant sept cents entrepreneurs réunis pour la clôture de l’assemblée générale de l’union des entrepreneurs d’Ille et Vilaine, ajoutant qu’il voulait être “le président du travail”

“Je veux être le président du travail, je n’ai pas d’autres promesses”, a t-il martelé.

Déclinant les différentes réformes qu’il souhaitait mettre en oeuvre pour favoriser l’investissement et assouplir le marché du travail, il a notamment insisté sur la possibilité aux accords de terrain de déroger à la loi.

“Le projet que je porte est de proposer une vraie transformation du droit du travail en renvoyant à la négociation d’entreprise et de branche la possibilité de fixer les bons équilibres et donc de permettre à un accord majoritaire d’être dérogatoire à la loi”, a t-il dit.

Emmanuel Macron s’est également engagé à favoriser les investissements, à la fois publics et privés. “La bataille de l’investissement et la marche de l’entreprise est une bataille fondamentale”, a t-il dit, préconisant davantage d’investissement public en matière de formation professionnelle, dans le domaine du numérique et dans la transition énergétique.

L’ancien ministre de l’économie de François Hollande souhaite également favoriser l’investissement privé en maintenant les allégements de charges prévus dans le pacte de responsabilité mais en rendant aussi pérenne le crédit d’impôt compétitivité emploi.

“Il faut transformer le crédit d’impôt compétitivité emploi pour toutes les entreprises en allègement de charges de manière claire, stable et pérenne qui améliore les marges et les capacités des entreprises à investir”, a t-il proposé.

En cas d’élection, le leader du mouvement “En marche” s’est en outre engagé à ce que toute modification de l’impôt durant son mandat soit “inscrite dans le marbre” et dure tout au long du quinquennat afin d’offrir davantage de “stabilité en matière fiscale”.

“Le travail est empêché en France par l’excès de charges, des charges qui ne sont ni efficaces, ni justes. Pour rendre le travail accessible à tous il faut continuer à lever les verrous qui pèsent sur ceux qui le créent et le premier d’entre eux c’est le droit du travail”, a également déclaré Emmanuel Macron.

Afin de donner davantage de visibilité aux entreprises dans la perspective de licenciements, il a notamment insisté sur la nécessité d’établir un plancher et un plafond en matière de dommages et intérêts devant les tribunaux prud’hommaux.

Le candidat souhaite également redonner du pouvoir d’achat aux salariés en supprimant les cotisations maladie et chômage payées par les salariés et les travailleurs indépendants.

“Cela permettra d’augmenter sensiblement les salaires nets sans alourdir le coût du travail ni détériorer la compétitivité” a t-il dit.

“Il faut non seulement libérer le travail mais faire en sorte que chacun puisse vivre de son travail, réconcilier l’intérêt de l’entrepreneur et du salarié”, a t-il résumé.

Emmanuel Macron s’est enfin prononcé pour un transfert du financement des cotisations chômage à l’impôt.

“La protection sociale repose trop largement sur le travail”, a t-il dit.

Pierre-Henri Allain, Nicolas Delame pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below