November 24, 2016 / 10:37 AM / 2 years ago

Montebourg invite la droite à contrer Hollande à la primaire PS

PARIS (Reuters) - L’ex-ministre et candidat à l’élection présidentielle de 2017 Arnaud Montebourg a invité jeudi l’ensemble des Français, y compris les électeurs de droite, à voter à la primaire de gauche fin janvier pour “battre François Hollande”.

L'ex-ministre et candidat à l'élection présidentielle de 2017 Arnaud Montebourg a invité jeudi l'ensemble des Français, y compris les électeurs de droite, à voter à la primaire de gauche fin janvier pour "battre François Hollande". /Photo prise le 2 novembre 2016/REUTERS/Stéphane Mahé

“J’invite les Français à venir massivement à la primaire de la gauche les 22 et 29 janvier pour précisément imposer leur point de vue et non pas se laisser imposer le point de vue”, a déclaré sur RTL l’ancien député de Saône-et-Loire, candidat à la primaire ouverte de la gauche.

A la question de savoir si son message s’adressait également aux électeurs de droite, l’ancien ministre de l’Economie a répondu : “Il y en a, j’en rencontre”.

“Je les invite à venir à la primaire participer finalement aux choix politiques de l’avenir du pays et d’y participer à leur manière. Je leur propose de battre le président de la République avec ma candidature”, a-t-il ajouté.

Selon une enquête BVA-Salesforce publiée la semaine dernière, Arnaud Montebourg l’emporterait sur François Hollande au second tour de la primaire de la gauche. L’ex-ministre du Redressement productif serait en revanche battu en cas de duel avec le Premier ministre, Manuel Valls.

Très bas dans les sondages d’opinion, François Hollande doit annoncer début décembre s’il est candidat ou non à sa succession, théoriquement avant le 15, date limite de dépôt des candidatures pour la primaire organisée par le parti socialiste fin janvier.

“On ne peut pas lever l’espoir sur un échec et le quinquennat est un quinquennat qui constitue un échec”, a estimé Arnaud Montebourg. “Il est fait de reniements et de renoncements de combats non menés, d’abandons, donc je crois que ce serait à l’honneur du président de la République d’en tirer les justes conclusions, mais c’est lui seul qui décide”.

L’ex-ministre, qui a créé un micro-parti “Projet France” en juillet, avait démissionné le 25 août 2014 du gouvernement de Manuel Valls en invoquant des désaccords avec la politique économique du Premier ministre.

Son invitation lancée aux électeurs de droite fait écho à l’appel lancé à plusieurs reprises par Alain Juppé aux sympathisants de gauche, notamment aux “déçus du hollandisme”, à venir participer à la primaire de la droite dont le second tour se tient dimanche.

Marine Pennetier, édité par Elizabeth Pineau

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below