November 22, 2016 / 12:52 PM / 2 years ago

"Rien n'est joué", dit Fillon à ses soutiens parlementaires

PARIS (Reuters) - “Rien n’est joué”, a déclaré mardi François Fillon devant ses soutiens parlementaires, qu’il appelle à se mobiliser pour lui permettre de remporter dimanche le second tour de la primaire présidentielle de la droite après avoir viré en tête au premier.

"Rien n'est joué", a déclaré mardi François Fillon devant ses soutiens parlementaires, qu'il appelle à se mobiliser pour lui permettre de remporter dimanche le second tour de la primaire présidentielle de la droite après avoir viré en tête au premier. /Photo prise le 20 novembre 2016/REUTERS/Thomas Samson

“Personne ne doit avoir la grosse tête et personne ne doit penser que la victoire est sur les rails. Rien n’était joué avant le 20 novembre, et rien n’est encore joué”, a-t-il dit selon le texte de son discours.

“Nous avons gagné la première manche, mais je ne me laisse pas emporter par les vivats et les pronostics d’un microcosme qui m’enterrait il y a deux mois”, a-t-il ajouté.

Il a fait allusion devant ses soutiens aux critiques de son rival Alain Juppé contre son programme économique et sociétal.

“Après m’avoir traité ‘d’ultralibéral’ on me peint sous les traits d’un ‘réactionnaire moyenâgeux’. C’est grotesque et ridicule !” a-t-il déclaré.

“Dans cette primaire, les candidats sont en compétition, pas en guerre. Nous sommes de la même famille politique et j’aurai besoin de tout monde pour gagner cette primaire et pour faire gagner la France”, a-t-il conclu.

Yves Clarisse, édité par Jean-Baptiste Vey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below