November 18, 2016 / 1:47 PM / 2 years ago

Trump près d'un accord amiable dans un procès pour fraude

NEW YORK (Reuters) - Donald Trump semblait prêt vendredi à conclure un accord amiable avec un groupe d’anciens étudiants, inscrits dans une université créée par l’homme d’affaires et aujourd’hui fermée, qui estiment avoir été victimes d’une escroquerie.

Donald Trump semblait prêt vendredi à conclure un accord amiable avec un groupe d'anciens étudiants, inscrits dans une université créée par lui et aujourd'hui fermée, qui estiment avoir été victimes d'une escroquerie. Ces anciens élèves disent avoir été dupés en déboursant jusqu'à 35.000 dollars (32.970 euros) chacun pour apprendre des "secrets" d'investissements dans le secteur immobilier auprès de formateurs "triés sur le volet" par Trump. /Photo prise le 22 septembre 2016/REUTERS/Jonathan Ernst

Ces anciens élèves disent avoir été dupés en déboursant jusqu’à 35.000 dollars (32.970 euros) chacun pour apprendre des “secrets” d’investissements dans le secteur immobilier auprès de formateurs “triés sur le volet” par Donald Trump.

Deux procès collectifs ont été engagés en Californie et une troisième action judiciaire a été intentée devant le procureur général de New York, Eric Schneiderman.

Selon une source proche du dossier, le règlement du litige pourrait atteindre les 20 millions de dollars. Il mettrait un terme aux trois procédures en cours, a ajouté cette source.

“Comme il l’a toujours dit, le procureur général Schneiderman est favorable à un accord qui dédommage justement les nombreuses victimes de la Trump University qui attendent depuis des années un règlement”, a commenté Eric Soufer, le porte-parole du procureur, dans un communiqué.

Aucune réaction n’a pu être obtenue auprès des avocats du président élu des Etats-Unis et de ceux des plaignants.

Donald Trump était propriétaire à 92% de la Trump University et les élèves affirment que c’était l’homme d’affaires lui-même qui prenait toutes les décisions importantes, ce qu’il réfute.

Le milliardaire affirme ne pas avoir “trié sur le volet” les vacataires intervenant dans son université mais a reconnu que les arguments promotionnels de l’établissement n’auraient pas dû être pris au pied de la lettre. Trump fait également valoir que la plupart des étudiants ont exprimé leur satisfaction concernant le contenu des enseignements.

D’après le ministère public new-yorkais, plus de 5.000 élèves ont été escroqués dans le pays pour un montant total de 40 millions de dollars.

Si un accord est trouvé, les deux procédures en cours en Californie s’interrompront. Le juge Gonzalo Curiel, appelé à juger ces deux plaintes, a prié les parties de trouver un accord avant l’audience de l’une des affaires prévue le 28 novembre devant un tribunal de San Diego.

Une audience concernant une des deux plaintes déposées en Californie devait avoir lieu vendredi après-midi à San Diego mais les avocats de Donald Trump espèrent obtenir un report.

Dan Levine, Nicolas Delame et Pierre Sérisier pour le service français, édité par Henri-Pierre André

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below