December 10, 2015 / 10:15 AM / 3 years ago

Jacques Chirac hospitalisé pour un bilan de santé

PARIS (Reuters) - Jacques Chirac a été hospitalisé mercredi à Paris pour un bilan de santé, a-t-on appris jeudi de source parlementaire.

Jacques Chirac est hospitalisé pour un bilan de santé, selon un proche de l'ancien président de la République, membre du groupe Les Républicains (LR) à l'Assemblée nationale. /Photo d'archives/REUTERS/Patrick Kovarik/Pool

L’ancien chef de l’Etat, qui est âgé de 83 ans, devrait rester à l’hôpital “quelques jours”, a-t-on précisé. “Il est hospitalisé pour un bilan de santé.”

L’état de santé de l’ancien président, victime d’un accident vasculaire cérébral en 2005 durant son second mandat à l’Elysée, est l’objet de rumeurs récurrentes depuis son retrait de la vie politique en 2007.

“Surprotégé”, de l’avis de plusieurs proches, par son épouse Bernadette et sa fille cadette Claude, Jacques Chirac, qui a désormais de grandes difficultés à se déplacer, a fait de rares apparitions publiques ces dernières années en raison de la fragilité de son état.

Lors d’une interview à la télévision suisse, en mai 2014, Bernadette Chirac avait évoqué l’affaiblissement de son époux, qui “considère qu’on n’est pas malade”.

“Ou il ne se rend pas compte, et tant mieux, à quel point sa vie a changé du fait des séquelles de l’AVC qu’il a fait deux ans avant sa retraite ou, ce que je crois aussi, c’est qu’on n’est pas malade, on tient le coup’”, témoignait-elle.

Dans un documentaire sur la vie et la carrière de Jacques Chirac qui sera diffusé lundi prochain sur France 3, au lendemain du second tour des élections régionales, François Hollande, notamment, lui rend hommage.

“Il y a une chose qui nous unit : ne jamais pactiser avec l’extrême droite”, déclare notamment le président socialiste, qui a toujours entretenu des relations cordiales avec le prédécesseur de Nicolas Sarkozy à l’Elysée.

Dans un entretien au Figaro publié en octobre 2014, Jacques Chirac affirme son soutien à Alain Juppé, qui fut son Premier ministre de 1995 à 1997, pour l’élection présidentielle de 2017.

“J’ai toujours su qu’Alain Juppé serait au rendez-vous de son destin et de celui de la France”, déclare-t-il, alors que son épouse a toujours soutenu ouvertement Nicolas Sarkozy.

Sophie Louet avec Emile Picy, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below