December 2, 2015 / 9:25 PM / 3 years ago

Procédure de destitution ouverte à l'encontre de Dilma Rousseff

BRASILIA (Reuters) - Eduardo Cunha, président de la chambre basse du Parlement brésilien, a annoncé mercredi avoir accepté d’entamer une procédure de destitution à l’encontre de la présidente Dilma Rousseff.

Le président de la chambre basse du Parlement brésilien, a accepté d'entamer une procédure de destitution à l'encontre de la présidente Dilma Rousseff. L'opposition l'accuse d'avoir fraudé le fisc et manipulé les comptes publics pour assurer sa réélection l'an dernier. /Photo prise le 24 novembre 2015/REUTERS/Ueslei Marcelino

La demande avait été formulée en septembre par l’opposition, qui accuse la présidente d’avoir fraudé le fisc et manipulé les comptes publics pour assurer sa réélection l’an dernier.

Une commission parlementaire spéciale formée de représentants de tous les partis doit désormais décider du bien-fondé de la destitution, qui devra ensuite être approuvée à la majorité des deux tiers.

Si les députés votent la destitution, le Sénat disposera ensuite de 90 jours pour se prononcer à son tour.

Lisandra Paraguassu, Jean-Philippe Lefief pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below