December 2, 2015 / 10:40 AM / 3 years ago

Piste terroriste écartée pour le double meurtre près d'Agen

BORDEAUX (Reuters) - Le procureur de la République d’Agen a écarté a priori la piste terroriste après l’assassinat d’un couple devant son domicile, mercredi matin à Foulayronnes (Lot-et-Garonne), près d’Agen.

UN COUPLE ABATTU PRÈS D'AGEN

Tout en soulignant qu’aucune piste n’était privilégiée, Pascal Prache a indiqué qu’en l’état actuel de la procédure “nous sommes a priori confrontés à une infraction dite de droit commun”.

Le maire de Foulayronnes, Bruno Dubos, a déclaré que le couple avait été “froidement exécuté”.

“Vraisemblablement, ils ont été attendus par un tireur chez eux et ont été exécutés froidement devant leur garage à l’extérieur”, a-t-il dit sur iTELE.

L’homme soupçonné d’avoir tué le couple serait un ex-employé du mari, dont la voiture a été retrouvée près du lieu du crime, en fin d’après-midi, et dont le domicile a été perquisitionné, a-t-on appris de source proche de l’enquête.

Il était toujours recherché mercredi soir.

L’employeur, responsable régional d’une grande entreprise du secteur du BTP, avait déjà été menacé de mort par le suspect, ce qui l’avait récemment amené à déposer une plainte auprès de la gendarmerie, a-t-on ajouté.

Les enquêteurs ont été alertés vers 08h15 par l’un de ses enfants, âgés de 5 et 10 ans. Seul l’un d’eux a assisté à la scène, a précisé le procureur Pascal Prache.

Les corps des parents ont été retrouvés devant le garage de la maison.

Selon la déclaration de l’enfant témoin, le double meurtre a été commis par un homme cagoulé à l’aide “d’une arme d’épaule”, a-t-on précisé à la gendarmerie nationale, ajoutant que ces éléments devaient être vérifiés.

Les enfants ont été hospitalisés en état de choc.

Le tireur aurait pris la fuite à bord d’une voiture de couleur sombre et le “plan Epervier” a été déclenché dans plusieurs départements pour le retrouver.

Le maire de la commune a décrit un couple sans histoire vivant dans la commune depuis 2007. “Personne n’a rien entendu, hormis les enfants”, a-t-il dit.

Sophie Louet, Claude Canellas, Nicolas Bertin et Gérard Bon, édité par Yves Clarisse et Chine Labbé

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below