May 31, 2015 / 9:29 AM / 3 years ago

La ville de Pékin part en guerre contre le tabac

PEKIN (Reuters) - A partir de lundi, les habitants de Pékin ne pourront plus fumer dans les restaurants, au bureau, dans les transports publics, près des écoles ou des hôpitaux, rapporte la presse chinoise.

Campagne anti-tabac à Pékin sur la façade du Stade National, communément appelé "le nid d'oiseaux". A partir de lundi, les habitants de Pékin ne pourront plus fumer dans les restaurants, au bureau, dans les transports publics, près des écoles ou des hôpitaux, /Photo prise le 30mai 2015/REUTERS

La Chine est le premier pays consommateur de tabac au monde et depuis plusieurs années des associations demandent l’interdiction de fumer dans les lieux publics.

Les contrevenants seront passibles d’une amende 200 yuans (environ 29 euros). En cas de trois récidives, le nom des coupables sera publié pendant un mois sur un site internet du gouvernement. Les entreprises qui n’appliqueront pas les nouvelles règles s’exposeront à des amendes pouvant s’élever à 10.000 yuans (1.455 euros).

La vente de cigarettes sera interdite à moins de cent mètres des écoles primaires, des maternelles et des crèches.

Megha Rajagopalan, Guy Kerivel pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below