April 19, 2015 / 1:38 PM / 4 years ago

Trente chrétiens tués par l'EI en Libye, selon une vidéo

LE CAIRE (Reuters) - Une vidéo attribuée au groupe djihadiste Etat islamique (EI) publiée dimanche sur plusieurs réseaux sociaux montre ce qui est présenté comme l’exécution, par balle ou par décapitation, d’une trentaine de chrétiens éthiopiens en Libye.

Le drapeau de l'Etat islamique dans une rue de Rakka, fief de l'organisation islamiste dans le nord de la Syrie. Le groupe djihadiste a publié dimanche une vidéo de ce qu'il présente comme l'exécution par balles ou par décapitation d'une trentaine de personnes qui pourraient être des chrétiens éthiopiens en Libye. /Photo prise le 19 avril 2015/REUTERS

Reuters n’a pas été en mesure de vérifier l’authenticité de ces images mais le déroulement de ces exécutions est similaire à celui d’autres pratiquées dans le passé par l’EI, en Irak, en Syrie et en Libye.

Des activistes apparaissant dans la vidéo qualifient les chrétiens de “croisés” et les accusent de vouloir tuer des musulmans; les images montrent une quinzaine d’hommes décapités sur une plage et un autre groupe d’hommes exécutés d’une balle dans la tête.

Les deux groupes sont présentés en sous-titre comme des “adorateurs de la croix appartenant à l’église éthiopienne hostile”.

Aucun responsable libyen ou éthiopien n’a pu être joint dans l’immédiat pour un commentaire.

Des activistes se réclamant de l’EI ont pris pour cible à plusieurs reprises des étrangers en Libye depuis le début de l’année: en janvier, l’attaque de l’hôtel Corinthia à Tripoli a fait neuf morts, dont un Français, et en février, 21 chrétiens égyptiens ont été décapités, ce qui a conduit l’Egypte à lancer des raids aériens contre des positions de l’EI en Libye.

Dans la vidéo publiée dimanche, un homme habillé de noir et tenant un pistolet debout derrière certaines des victimes déclare que “le massacre de musulmans entre les mains de vos religions n’est pas gratuit”.

“Nation de la croix, nous sommes maintenant de retour”, ajoute-t-il.

La vidéo se termine par un avertissement selon lequel les chrétiens ne seront pas en sécurité tant qu’ils n’auront pas rejoint l’islam ou payé le prix de leur protection.

Les services de sécurité égyptiens estiment que plusieurs milliers de partisans de l’EI ont quitté le Sinaï pour la Libye après le renversement par l’armée égyptienne du président Mohammed Morsi en 2013.

Ahmed Tolba et Sylvia Westall, Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below