March 22, 2015 / 10:29 AM / 4 years ago

Circulation alternée lundi à Paris et dans 22 communes

PARIS (Reuters) - Le préfet de police de Paris a décidé samedi d’appliquer lundi la circulation alternée dans la capitale et 22 communes limitrophes pour cause de persistance de la pollution atmosphérique constatée depuis le début de la semaine passée.

La circulation alternée sera mise en place lundi à Paris en raison de la persistance d'un pic de pollution atmosphérique au-dessus de la capitale. /Photo prise le 18 mars 2015/REUTERS/Gonzalo Fuentes

L’organisme de surveillance de la qualité de l’air AirParif prévoit un nouveau dépassement du seuil de 50 micro grammes de particules polluantes par mètre cube dimanche et Météo France estime que le vent sera trop faible pour les disperser.

En conséquence, le préfet, qui a réuni samedi experts et élus locaux, a décidé de mettre en oeuvre lundi, dans la capitale et les 22 communes limitrophes, cette mesure réclamée depuis jeudi par la maire de Paris, Anne Hidalgo.

Seuls les véhicules portant un numéro d’immatriculation impair seront autorisés à circuler, sauf dérogation. Si cette mesure devait être reconduite le lendemain, ce serait au tour des véhicules pairs de pouvoir circuler.

La ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, a cependant déclaré lors d’une conférence de presse que l’application de la circulation alternée n’était prévue à ce stade que lundi, les prévisions météorologiques s’améliorant mardi et mercredi.

“Le préfet de police a mobilisé l’ensemble des services de police placés sous son autorité pour assurer la mise en oeuvre de cette mesure”, lit-on dans le communiqué de la préfecture.

Le contrevenant risque une amende de 22 euros avec immobilisation du véhicule, voire sa mise en fourrière.

Anne Hidalgo avait annoncé cette décision en début d’après-midi, sans attendre le communiqué de la préfecture.

La maire a précisé dans son propre communiqué que tous les véhicules “propres” - hybrides et électriques - ainsi que ceux transportant plus de trois personnes, seront aussi autorisés à circuler lundi, quel que soit leur numéro de plaque.

Les transports en commun d’Ile-de-France seront gratuits - ils l’étaient dès samedi - comme le stationnement résidentiel et le stationnement dit “rotatif” pour les véhicules pairs interdits de circulation lundi.

POLÉMIQUE

Des mesures de gratuité totale ou partielle sont aussi annoncées pour les utilisateurs de voitures électriques et de vélos en libre service (Vélib’ et Autolib’).

La préfecture de police précise par ailleurs dans son communiqué que les poids lourds en transit devront contourner obligatoirement l’agglomération parisienne et que la vitesse maximale sera réduite de 20 km/h sur les routes franciliennes.

“Lundi, il y aura la circulation alternée sauf s’il y a une baisse manifeste de pollution demain et après-demain”, avait déclaré vendredi soir Ségolène Royal, pour mettre fin à une polémique entre elle, Anne Hidalgo et l’ex-ministre écologiste du Logement Cécile Duflot.

Ces deux dernières se sont élevées contre le refus des pouvoirs publics de mettre en place la circulation alternée dans la capitale dès ces derniers jours. Cette polémique a amené le chef de l’Etat, François Hollande, à intervenir.

De Tunisie, où elle était samedi en déplacement, Anne Hidalgo, s’est félicitée de la décision prise à la mi-journée, non sans en remettre une petite couche.

“Je pense que le débat qu’il y a eu tous ces derniers jours était un peu inutile compte tenu du fait qu’il y a les données scientifiques dont on dispose pour les prévisions du lendemain. On aurait pu le faire avant”, a-t-elle dit à BFM TV et iTELE.

Même écho du côté de Cécile Duflot, qui s’est aussi réjouie de la décision tout en jugeant “dommage qu’on ait tant attendu”.

“Ce n’est pas un sujet de débat politicien, c’est un sujet de santé publique”, a dit à BFM TV la dirigeante écologiste, pour qui la meilleure solution serait l’automaticité des mesures d’urgence en cas de pic de pollution.

“C’est ce que les écologistes demandent : à partir du moment où on a atteint un seuil de pollution, c’est automatique, il n’y a pas de débat, il n’y a pas de décision ministérielle, on passe en circulation alternée”, a-t-elle expliqué.

Emmanuel Jarry

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below