January 9, 2015 / 3:13 PM / 3 years ago

Cinquante coups de fouet en public pour un blogueur saoudien

DUBAI (Reuters) - Un blogueur et militant libéral saoudien, Raïf Badaoui, a reçu vendredi en public cinquante coups de fouet pour blasphème, rapporte Amnesty International.

La sentence a été exécutée en un quart d’heure après la grande prière du vendredi devant la mosquée Al Djafali de Djeddah.

Raïf Badaoui, qui a fondé le site web “Free Saudi Liberals”, a été arrêté en juin 2012 et inculpé de cybercrime, d’apostasie et de désobéissance à son père, ce qui constitue un crime dans le royaume.

Il a été condamné en mai dernier à dix ans de prison, à une amende d’un million de riyals (266.000 dollars) et à 1.000 coups de fouet, qui lui seront donnés sur une période de cinquante semaines. Ce verdict a été prononcé à l’issue d’un deuxième procès, sa condamnation en première instance à sept ans de prison et 600 coups de fouet ayant été jugée trop indulgente.

Jeudi, le département d’Etat américain a demandé aux autorités saoudiennes d’annuler “ce châtiment brutal” et de réviser le dossier Badaoui.

Rania El Gamal, Guy Kerivel pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below