January 8, 2015 / 8:04 AM / 3 years ago

Une policière tuée dans une fusillade près de Paris

PARIS (Reuters) - Une jeune policière municipale, blessée jeudi matin par un tireur à Montrouge (Hauts-de-Seine), près de Paris, a succombé à ses blessures, a-t-on appris auprès de la police et de la justice, au lendemain de la tuerie de Charlie Hebdo.

A Montrouge, au sud de Paris, où une fusillade est survenue jeudi matin, au lendemain de l'attaque qui a décimé la rédaction du journal satirique Charlie Hebdo, au coeur de la capitale. La jeune policière municipale blessée par le tireur a succombé à ses blessures. /Photo prise le 8 janvier 2015/REUTERS/Charles Platiau

Un agent de la voirie a également été grièvement blessé par l’agresseur, qui a ouvert le feu sur eux à l’arme automatique alors qu’ils intervenaient sur un accident de la circulation, vers 08h15, avant de prendre la fuite.

La section antiterroriste du parquet de Paris s’est saisie de cette affaire, compte tenu du contexte de l’attentat qui a décimé mercredi la rédaction de Charlie Hebdo, de “l’armement lourd” de l’auteur des faits et du caractère délibéré de cet acte à l’encontre des forces de l’ordre.

Le parquet a précisé dans un communiqué qu’une enquête était confiée à la direction régionale de la police judiciaire de Paris, à la sous-direction antiterroriste et à la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), notamment pour assassinat en relation avec une entreprise terroriste.

Des policiers de la Brigade de recherche et d’intervention (BRI), armés et casqués, ont perquisitionné en fin de matinée un bâtiment dans le secteur où a eu lieu la fusillade.

Selon une source policière, une voiture a été retrouvée dans le Val-de-Marne mais on ignore s’il s’agit de celle de l’agresseur.

Pour le moment, aucun lien n’a été établi avec la fusillade de Charlie Hebdo, qui a fait douze morts mercredi.

Le maire de Montrouge a précisé sur Europe 1 que la policière et l’agent technique intervenaient avec des collègues sur un accident de la route, quand ils ont été attaqués, sur l’avenue Pierre Brossolette, qui relie cette commune à Paris.

“Un véhicule s’est arrêté, on a tiré sur les policiers municipaux”, a raconté Jean-Loup Metton. “Un personnel de voirie (...) a sauté sur le ou les agresseurs.”

Les témoignages restent pour le moment contradictoires. Certains font état de deux agresseurs, dont l’un aurait pris la fuite par le métro.

Des sources policières font état d’un homme revêtu d’un gilet pare-balles et armé d’un pistolet et d’une arme automatique de type fusil d’assaut.

Un policier contacté sur place par Reuters a pour sa part décrit “un individu de type africain” qui n’aurait “rien à voir” avec les principaux suspects recherchés pour l’attentat de Charlie Hebdo, qui a fait 12 morts et 11 blessés.

Nicolas Bertin et Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below