January 5, 2015 / 8:29 AM / 4 years ago

Hollande lie l'émergence de l'EI à la non-intervention en Syrie

Drapeau de l'Etat islamique dans une ville syrienne la région de Rakka, fief du mouvement islamiste. La montée en puissance en Syrie de l'EI est due au fait que les Occidentaux ne sont pas intervenus à la mi-2013 contre le régime de Bachar al Assad, a estimé lundi François Hollande, invité de la matinale de France Inter. /Photo prise le 24 septembre 2014/REUTERS

PARIS (Reuters) - La montée en puissance en Syrie de l’Etat islamique est due au fait que les Occidentaux ne sont pas intervenus à la mi-2013 contre le régime de Bachar al Assad, a estimé lundi François Hollande, invité de la matinale de France Inter.

“Il n’y a pas eu d’intervention, on a Daech, maintenant un mouvement terroriste qui s’est installé”, a regretté le président français qui avait milité, en vain, auprès de son homologue américain pour des frappes aériennes contre le régime accusé d’avoir utilisé des armes chimiques contre sa population.

Prêt à intervenir militairement, François Hollande n’avait pas été suivi par Barack Obama, qui avait renoncé à la dernière minute à l’option militaire, également abandonnée par les Britanniques.

La France participe actuellement à une coalition contre l’Etat islamique mais réserve ses frappes aériennes à des objectifs en Irak mais pas en Syrie.

Julien Ponthus, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below