January 2, 2015 / 11:30 AM / 4 years ago

Hollande défendra lundi sur France Inter ses priorités pour 2015

François Hollande sera lundi matin l'invité de France Inter où il compte présenter et défendre durant deux heures ses priorités pour l'année 2015. Le chef de l'Etat accordera trois entretiens thématiques - économie, politique et international - et répondra en fin d'émission aux questions des auditeurs. /Photo prise le 31 décembre 2014/REUTERS/Ian Langsdon/Pool

PARIS (Reuters) - François Hollande sera lundi matin l’invité de France Inter où il compte présenter et défendre durant deux heures ses priorités pour l’année 2015, a-t-on appris vendredi dans son entourage.

“Le président de la République a accepté l’invitation de France Inter pour répondre à toutes les questions des journalistes et des auditeurs de la radio sur les priorités de l’année 2015”, explique-t-on.

Le chef de l’Etat accordera trois entretiens thématiques, (économie, politique et international) et répondra en fin d’émission aux questions des auditeurs.

“Il y aura beaucoup de précisions et de compléments qui seront apportés par rapport à son programme d’action pour 2015 et le président de la République aura à coeur de montrer que cette année 2015 est placée sous le signe de la combativité”, assure-t-on encore à l’Elysée.

Cette prise de parole, quelques heures avant le premier conseil des ministres de la rentrée, sera l’occasion pour le président de la République de donner des précisions sur la loi sur la croissance préparée par le ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, la réforme du service civique encore le plan de relance de la Commission européenne.

François Hollande a placé mercredi ses troisièmes voeux présidentiels du Nouvel an, dépourvus d’annonces, sous le signe de l’audace et de l’action, promettant pour 2015 des avancées “dans tous les domaines et pour tous”.

Lors de cette traditionnelle intervention télévisée, le chef de l’Etat a dit vouloir “en finir avec le dénigrement et le découragement” alors que le Parti socialiste s’attend à de nouvelles défaites électorales aux élections départementales en mars et régionales en décembre.

Julien Ponthus, édité par Yann Le Guernigou

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below