September 19, 2014 / 5:09 AM / 4 years ago

Le "non" en tête en Ecosse après dépouillement de 60% des voix

EDIMBOURG (Reuters) - Le “non” à l’indépendance de l’Ecosse est en tête vendredi avec 54% après dépouillement de plus de 60% des voix, selon les calculs effectués par Reuters au lendemain du référendum d’autodétermination.

Partisans du non à Glasgow. Le "non" à l'indépendance de l'Ecosse est en tête vendredi avec 54% après dépouillement de plus de 60% des voix, selon les calculs effectués par Reuters au lendemain du référendum d'autodétermination. /Photo prise le 19 septembre 2014/REUTERS/Dylan Martinez

Un représentant du mouvement indépendantiste écossais a reconnu l’échec de son camp.

“Comme des milliers d’autres à travers le pays, j’ai mis tout mon coeur et mon âme dans cette campagne et il y a une véritable déception que nous ayons échoué de peu à obtenir la victoire du ‘oui’”, a déclaré Nicola Sturgeon, numéro deux du Scottish National Party, interrogé sur l’antenne de la BBC.

Le Premier ministre britannique David Cameron a félicité Alistair Darling, chef de l’état-major de campagne des unionistes écossais, dont le camp semble assuré de l’emporter.

“J’ai parlé à Alistair Darling et l’ai félicité pour cette campagne bien menée”, a déclaré le chef du gouvernement, qui aurait lui-même été en difficulté en cas de victoire du “yes”.

David Cameron doit s’exprimer à 06h00 GMT.

A Glasgow, première ville d’Ecosse, les électeurs se sont prononcés pour l’indépendance.

Alistair Smout et Angus MacSwan, Jean-Philippe Lefief pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below